Partagez | 
 

 SENJU HIDEYOSHI ▶ « Les actes du passé seront punies. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aspirant Genin
Senju Hideyoshi
avatar
Messages : 30

Fiche Shinobi
Vie:
500/500  (500/500)
Chakra:
500/500  (500/500)
Fiche Technique:
MessageSujet: SENJU HIDEYOSHI ▶ « Les actes du passé seront punies. »   Ven 29 Jan - 19:09


Senju Hideyoshi

« Tue un homme, tu es un assassin. Tue en mille, tu es un héros. Tue les tous, tu es un Dieu. »

1/3 “Fiche Shinobi”

NOM : SENJU
PRÉNOM : HIDEYOSHI
SURNOM : ???
AGE : 17 ANS
VILLAGE / ORGANISATION : REIHO NO GAKURE
STATUT CONJUGUAL : CÉLIBATAIRE
INTÉRÊT SEXUEL : HÉTÉROSEXUEL
ANECDOTES : Aime l'ordre et les choses bien faites. Très maniaque, et aussi exigeant dans tout ce qu'il fait. Il a horreur d'abimer ses vêtements et ne sort jamais sans un habit de rechange. Il porte une cicatrice en dessous de l’œil gauche et a horreur qu'on lui pose des questions à ce sujet. Il a cette mauvaise habitude d'être un peu accro à la cigarette. N'aime pas répéter deux fois la même chose, c'est une perte de temps pour lui, ce qui a tendance à l'agacer sévère.
AVATAR : XANXUS - Reborn
AFFINITES : MOKUTON
KEKKAI GENKAI / HIDDEN : SENJU Clan

2/3 “Fiche Shinobi” - EQUIPE

Rappel : 10 lignes minimum

N’ayant jamais vraiment envisagé la perspective de faire équipe avec d’autres personnes, c’est un sujet délicat pour notre jeune Senju. Faire équipe, cela signifie coopérer, ne pas pouvoir décider seul ni agir à sa guise. Au moins quand il est seul il n’a pas à se poser cent cinquante mille questions vu qu’il ne dépend de personne et que personne ne dépend de lui. Vu son caractère il pourrait être du genre à perdre son sang-froid s’il est contrarié ou en désaccord avec un de ses partenaires, ce qui est déjà un mauvais départ en soi. La seule chose qui pourrait aider c’est d’avoir des équipiers solides et pas trop réservés de sorte à ce qu’il ne prenne pas trop le monopole des décisions dans le groupe. Récemment, il s’est trouvé le but ultime de devenir l’un des meilleurs shinobi de cette génération et il a bien l’intention d’utiliser ses coéquipiers comme tremplin pour monter de grade rapidement.
Les meilleures équipes font les meilleurs shinobis, dit-il. Il est à la recherche d’équipiers compétents et qui visent l’excellence comme lui. L’échec n’est pas une option pour lui, la réussite est son maître-mot. Il ne veut pas d’alliés qui pourraient le ralentir dans ses futures missions, s’il veut se hisser parmi les meilleurs, il doit avancer, coûte que coûte, quitte à laisser des gens derrière lui. Parmi les rares talents de cette génération, Hideyoshi semble en avoir repéré deux, un génie du clan Uchiha qui se fait déjà remarquer pour ses aptitudes incroyables, et un autre du clan Uzumaki qui lui aussi fait des étincelles. Il ne les connaît pas personnellement mais espère pouvoir les approcher afin de s'enrichir de leurs talents. C'est clair et net, s'il désire évoluer au plus vite, il lui faut les meilleurs des meilleurs, l'élite.


        • SENJU HIDEYOSHI
        • UCHIHA AANG
        • UZUMAKI R. TAMAO

3/3 “Fiche Shinobi” - Renseignement Psychologique

Rappel : 10 lignes minimum

Vous le conviendrez au fil de cette lecture, Hideyoshi n’est pas un individu très recommandable. C’est quelqu’un qui se fiche des conventions sociales et qui agit à sa guise peu importe la pluie de critiques qu’il pourrait recevoir. Il sortirait simplement son parapluie et son troisième doigt en affichant un sourire insolent. Non, ce n’est pas des autres dont il se préoccupe mais bien de l’avis qu’il a de lui-même. En effet, Hide est très exigeant envers lui-même; il n’a jamais vraiment pu connaître le soutien et l’amour de parents, il n’a non plus jamais été félicité ou encouragé pour quoi que ce soit. De plus, il ne peut pas vraiment se vanter d’une quelconque réussite pour le moment vu le chemin qu’il a emprunté. Débauche, alcool, drogue, violence font son quotidien; un quotidien fait de choses malsaines qui le conduisent petit à petit vers une folie certaine.

Parlons donc de violence. On pourrait qualifier celle-ci de chronique, dépendant de ses sautes d’humeur. Hideyoshi est quelqu’un de particulièrement instable, en plus d’avoir développé une dépendance pour l’alcool, ce qui n’arrange clairement pas les choses. Il ne se contrôle plus vraiment; lorsqu’il est ivre il prend n’importe quelle remarque pour une attaque personnelle. Mais restons censés, ce n’est qu’un prétexte pour se battre. Il possède d’ailleurs une petite réputation de voyou, bagarreur, ce que vous voulez. Certains en viennent même à le considérer comme un déchet pour le village. Les garçons bien élevés, ça l’exaspère et ça lui donne envie de leur donner une bonne dérouillée. Des têtes à claques comme il dit souvent. Sans doute parce qu’il voit là le reflet d’enfants qui ont reçu une bonne éducation contrairement à lui, mais qui ont surtout eu la chance de grandir normalement entourés de parents aimants et protecteurs. Bref, la bagarre c’est son truc, ne vous avisez pas de le provoquer en duel, il risquerait de vous coucher en moins de trente secondes. Le dernier qui a essayé a fini à la clinique avec la mâchoire brisée et les côtes fêlées.  

Il est également accro à différentes sortes de drogues; tout a commencé avec sa première cigarette à l’âge de dix-sept ans. Puis vient une deuxième, une troisième, on y prend goût et ça ne finit plus. Résultat aujourd’hui, Hide est devenu un fumeur invétéré, même en sachant qu’il se bousille la santé, il ne peut se résoudre à arrêter. Encore jeune, se dit-il; il estime que ce n’est pas si grave. Cela lui permet de calmer son stress et ses nerfs toujours un peu à vif. Niveau consommation, elle doit tourner autour d’un paquet par jour. Mais ça ne s’arrête pas là. Récemment il a pris pour nouveau passe-temps de consommer d’autres types de drogue. Ce qu’il préfère ce sont les champignons hallucinogènes ou encore des herbes qu’il aime fumer, bref tout ce qui lui permet d’échapper à la réalité, le transportant vers des états de transe profonde qu’il aime qualifier d’extase divine. Son manque de confiance en lui ne fait qu’attiser son addiction; dès qu’il se sent en manque il tombe le plus souvent dans de légères dépressions qu’il s’efforce d’éviter afin de ne pas repenser à des choses désagréables.

L’un des autres mauvais aspects de son comportement réside dans le fait qu’il rejette toute forme d’autorité. Véritable rebelle, il ne supporte pas qu’on lui dise quoi faire. Il veut vivre sa vie comme il l’entend et n’a besoin de personne pour lui apprendre comment, ni d’un quelconque sermon à deux balles sur la morale et toutes ces conneries. Bien souvent, c’est ce qui l’a amené à déclencher des bagarres; lorsqu’il est contrarié, il ne se bat pas avec des mots mais avec ses poings, et ça fait très mal. C’est probablement dû à son manque d’éducation, on ne lui a jamais appris à distinguer le bien du mal, ce qu’il faut et ce qu’il ne faut pas faire, ce qui est correct ou non. Non, on se contentait de lui mettre une bonne raclée sans lui expliquer s’il avait fait quelque chose de mauvais ou non. Forcément, soit ça te brise, soit ça fait de toi une vraie tête brulée plus tard. Il estime que si ses géniteurs n’ont pas su être patients avec lui en lui privant sa liberté d’agir, de choisir, il ne voit pas pourquoi il obéirait au premier venu. Au diable les règles !

Hideyoshi a pour habitude de marcher seul; la compagnie ne lui plait guère car il n’estime pas grand monde, si ce n’est personne. Il a pris pour acquis l’idée selon laquelle il n’existe peu ou pas de gens désintéressé, c’est-à-dire qui n’ont pas d’intentions ou de motivation cachées. C’est souvent par intérêt que les gens tentent de se rapprocher de toi. Comment alors savoir si une personne porte de bonnes ou de mauvaises intentions à ton égard ? Prudence est maître-mot pour lui; il ne peut faire confiance à personne, cela vaut mieux. C’est pour cette raison qu’il n’a aucuns amis à l’heure actuelle. En plus de ne pas inspirer une très grande sympathie, il se montre toujours très suspicieux, ce qui a pour effet d’éloigner autrui. Il s’est érigé une barrière autour de lui; trop de monde souffre à cause de sentiments inutiles. L’amitié entraîne la compétition, la rivalité, l’amour quant à lui est source de jalousie, de trahison. Tous ces sentiments dont il faut se protéger, car si on lâche prise, on devient vulnérable, faible, exposé à la tristesse, la solitude, ou même pire, à la mort.

Vous l’apprendrez à vos dépens, Hideyoshi est une personne plutôt directe, doué d’une franchise presque insolente. En plus de frapper, il peut vous critiquer voire même vous insulter là où ça fait le plus mal. Si vous êtes inutile, pas drôle, ennuyant, ou irritant à souhait, il prendra un malin plaisir à vous balancer vos quatre vérités. Il ne connaît pas les compliments ni même l’empathie, c’est bien la dernière personne à qui vous raconteriez votre vie. Encore une raison qui confirme l’antipathie que les gens ont à son égard.

Même s’il sait insulter, il sait aussi jouer de ses mots et à fortiori de son intelligence. Le seul problème c’est qu’il se sert de son cerveau pour de mauvaises raisons, enfin pour la plupart. C’est un tricheur, un joueur qui prend plaisir à arnaquer les gens dès qu’il le peut. Il est déjà arrivé qu’il fasse des tours de cartes en pleine rue ou d’autres tours de magie en tout genre tout en bernant ses spectateurs en usant de trucs et astuces à la réputation douteuse; tout cela pour ramasser un peu de fric. Ou encore qu’il convainc quelqu’un de lui prêter une certaine somme d’argent et de ne jamais le lui rendre en inventant des excuses bidon à chaque fois. Le pire c’est que ça marche.

Que vous le croyez ou non, il possède un certain charisme en dépit de son sale caractère. Il reste plutôt apprécié par la gente féminine qui le voient souvent comme un mauvais garçon aux airs mystérieux. Il ne se prive pas quand il s’agit de courtiser des jeunes demoiselles; son truc c’est de les lâcher lorsqu’il devient trop indispensable, cela évite de devenir trop intime et de s’embarquer dans des stupides histoires à l’eau de rose. Il adore ce moment où il fait tomber une fille dans son piège de séduction et de voir à quel point elle est naïve tandis que lui reste complètement détaché.

♕ Et si tu nous racontais ton histoire ?

Rappel : 20/25 lignes minimum

• Pour les personnages inventés : histoire de votre personnage obligatoire.

Je n'arrivai plus à respirer. Ma vision légèrement troublée ne me permettait plus que d'entrevoir la silhouette de mon bourreau. Je sentais la pression de ses mains fermes et puissantes sur mon cou. Je n'en pouvais plus et pourtant je n'arrivai pas à me dégager, que voulez-vous faire face à un homme qui possède trois fois votre force et qui vous étrangle ? Malgré le fait que j'eusse tenté de me débattre avec acharnement, rien à faire, je sentais peu à peu mes forces me quitter. Je ne l'entendais même plus vociférer ses insultes.

Était-ce la fin ? Puis plus rien. L'obscurité.

12 : 04 p.m. // Mes yeux s'ouvraient enfin. Les rayons du soleil traversaient la pièce, illuminant la maison et réchauffant mon corps froid alors que j'avais été laissé pour mort quelques heures plus tôt. J'avais une migraine insoutenable, mon souffle me semblait encore coupé, et j'avais à peine la force de me lever. Qu'est ce qui s'était passé ... ? Après quelques minutes pour me remettre de mes esprits, je parvenais enfin à me remettre sur mes jambes. A peine quelques pas que je titubais déjà. J'avais l'impression d'avoir reçu un énorme coup de massue. J'étais encore sonné. Pris d'un effroyable doute, je partis en direction du miroir de la salle de bain; il fallait que j'en ai le coeur net. Mon reflet ne faisait pas beau à voir; une mine fatiguée, et surtout ... une marque saillante qui faisait le tour de mon cou à la manière d'un collier rouge comme le sang. Fouillant dans mes souvenirs, j'eus un flash. La mémoire me revint quelques secondes ... mon père ... il me tient ... je ne pouvais plus respirer ... le choc de ce rappel me fit tomber à la renverse. Un frisson morbide me parcourait l'échine. Cette violence ... qui était sans limite. A peine que j'eusse le temps de me relever une nouvelle fois, que j'entendis le fracas violent de la porte d'entrée. Le pire scénario me vint en tête. Était-il venu pour me chercher ? Pour m'achever ? Mon premier réflexe fut de saisir une lame de rasoir que je dissimula à l'intérieur de ma manche droite.

Les pas se rapprochaient, c'était une marche déterminée mais surtout agressive, le plancher paraissait trembler à mesure qu'il avançait." Où t'es sale vaurien ? " lança t-il alors qu'il semblait s'être arrêté dans la salle à manger. La porte de la salle de bain était entrebâillé, il ne pouvait donc pas me voir d'ici. Que devais-je faire ? Sortir et lui faire face ? Me terrer ici alors que je savais pertinemment qu'il finirait par me trouver ? J'étais tétanisé. Je ne parvenais plus à m'arrêter de trembler. Fais chier.

" Réponds moi quand je te parle petite merde ! Si tu ne viens pas, c'est moi qui viendrai te chercher ! "
Là j'étais dans le pétrin. J'étais quasi certain qu'il était encore ivre, c'était devenue maintenant son quotidien. Il était tombé dans la boisson depuis que Mère l'avait quitté. Tout avait changé. Ce n'était plus le même homme, soucieux de l'avenir du clan et du village. Shito, notre terre, était devenu un enfer pour moi depuis ce jour. Je ne voyais plus que le visage démoniaque de mon prétendu père.
Je l'entendais briser des objets depuis ma cachette; se déchaînant tel un fou furieux, il ne répondait plus de ses actes et était hors de contrôle. Pris d'adrénaline, je serrai le poing et je me décida à sortir de la pièce. C'était lui ou moi. Et c'est moi qui allait venir le chercher. Pauvre enfoiré. Poussant la porte avec détermination, je me dressa devant lui, alors que son regard se posa brusquement sur moi.

" Enfin on se montre... les cachettes c'est pour les fillettes ! Tu n'as jamais été digne d'être mon fils de toute manière. Regardes-toi ! " cria t-il d'un air moqueur. Toujours à me critiquer, il n'avait que les mots "échec" ou "honte" à la bouche. C'est plutôt moi qui avait honte d'avoir un père comme lui. Des années maintenant que cela durait ... Mais aujourd'hui c'était différent, il n'avait jamais été aussi loin. Aujourd'hui, je n'aurai peut être plus été de ce monde. J'avais frôlé la mort, et il semblait vouloir encore ma peau.
Je fis un premier pas, alors que mon géniteur haussa d'un coup les sourcils. Armé de ma lame de rasoir, je prévoyais déjà de lui entailler la gorge. Puis, ma raison reprit le dessus. Je ne pouvais pas risquer de le tuer, même en dépit de tout ce qu'il avait pu me faire subir; non pas par pitié, mais plutôt parce que je craignais de me faire accuser de meurtre. Il paraissait évident qu'on pourrait me soupçonner. Un homme mort, et un fils qui disparaît, quoi de plus louche ? Je m'adressa alors à lui d'un ton ferme :

" Tu penses pouvoir me [...] "


A peine j'eus le temps de finir ma phrase qu'un énorme poing vint frapper de plein fouet mon visage. Un choc brutal et si fort qu'il me fit valser à l'autre bout de la pièce. J'étais tellement perdu dans mes pensées que je n'avais pas vu le coup venir. Rendu au sol, j'étais littéralement descendu de mes grands chevaux. Comment avais-je pu croire que je pouvais le prendre de haut ? La douleur était vive et lancinante, je sentais mes larmes me monter aux yeux.

" Comment oses-tu ? Après toutes ces années où je t'ai gardé malgré ce qui s'est passé ? Tu n'aimerais  certainement pas connaître la vérité au sujet de ta naissance ! " vociféra t-il, la gueule enragé.

La vérité ? Que voulait-il dire ? Je n'y comprenais rien. Pourquoi évoque t-il ma naissance ? Je savais que Mère l'avait quitté pour ses problèmes d'alcool; depuis ce jour il n'avait cessé de déchaîner sa frustration et sa rage sur moi. Comment cela ? Beaucoup d'interrogations traversèrent mon esprit alors que sa monstrueuse silhouette se dressait devant moi. Père était un combattant hors-pair, et il faisait facilement trois fois mon gabarit, ce qui ne me laissait pas beaucoup de chance face à lui. Je m’étais trop emballé plus tôt et je l'avais amèrement regretté. Je ne pouvais plus que que subir, comme à chaque fois.

" La vérité ... ? Mais de quoi parles-tu ? " lançais-je avec curiosité.

" Ne me dis pas que tu n'as jamais remarqué que ta mère était toujours distante vis-à-vis de toi ? " - Il avait raison, mais j'avouais ne pas avoir eu d'affection ni de lui, ni de Mère de toute façon.

" Il y a de cela quinze années, j'ai couché avec une autre femme, une Kunoïchi de village de Reiho. Les membres du Conseil l'ont malheureusement appris et ont jeté le blâme sur moi car j'avais commis une trahison. Celle d'avoir inséminé une femme extérieur au village et au clan Senju. "

Son expression faciale avait changé; son visage semblait moins tendu mais ses yeux étaient devenus vides. Inséminé ? Il avait donc eu un autre enfant avec cette femme de Reiho ? Était-ce principalement pour cette raison que Mère l'avait quitté ? J'étais sur le point de le questionner davantage à ce sujet, quand il m'interrompit en poursuivant.

" Ta mère n'est pas celle que tu crois ... Tu es cet enfant que j'ai eu avec cette femme, qui elle, est ta véritable mère. "

Attends, quoi ? Il était vraiment sérieux là ? Ma Mère n'était pas ma vraie mère ? Tout devint confus dans ma tête, je n'arrivai plus à penser correctement. Que se passait-il ? J'étais abasourdi et incapable d'articuler un quelconque mot.

" Le clan a finit par l'apprendre et j'ai dû salir mes mains pour protéger les valeurs et les intérêts de celui-ci. Tu dois le savoir, je l'ai tué. Je l'ai tué de mes propres mains. Beaucoup des membres de notre clan ont jugé que c'était la seule solution pour se débarrasser d'elle. C'était une nuisance pour le clan tout entier. Tu sais bien que les lois sont dures et que les étrangers au village sont vus comme des êtres au sang souillé et impur. Mais il souhaitaient te garder parce que tu portais le sang des Senju en toi. Tu étais une nouvelle graine qui assurerait l'avenir du clan. Ils n'avaient rien à faire de cette femme et n'avaient pas envie qu'elle se mêle au clan ni qu'elle veuille rester auprès de toi. Ils pensaient protéger ma famille, mon épouse."


Mon cœur s'était arrêté. Tout s'était figé autour de moi, je n'entendais plus que ces mots dans ma tête, tuer, intérêts, nuisance, lois, impur. C'était quoi ces conneries ? Depuis quand le clan ordonnait ce genre de choses ? Je croyais que le clan Senju suivait la voie de la paix ? Comment avait-il pu tuer ma ..., non cette femme simplement sur ordre avec pour motif de ne préserver leurs intérêts ?

" Mais c'était inévitable. Tout a changé, j'ai perdu l'estime de notre famille, j'ai perdu ma femme, et toi, tu étais là, à me regarder comme si tu étais innocent, comme si tu n'avais rien demandé ... " Il prit à nouveau un air colérique. " Les gens me regardent comme si j'étais une espèce de paria avec un fils batard. Si tu n'étais pas né, rien de tout cela ne serait arrivé. Au final le clan m'a mis de côté lorsqu'ils ont vu que j'étais devenu aussi inutile qu'un déchet..."

Colère ? Tristesse ? Honte ? Je ne savais que ressentir exactement. Au final, j'avais l'impression d'avoir un mixte des trois. Mais j'étais toujours incapable de m'exprimer tandis que cet homme que je pensais connaître faisait son plaidoyer. J'avais quitté son regard, il était tellement ivre qu'il ne se rendait plus compte de ce qu'il disait. Il dévoilait sa vraie nature, celle d'un monstre sous l'apparence d'un homme. Quelle enflure. Ma vraie mère ? Reiho ? Je ne me sentais pas triste d'avoir perdu une mère, je ne l'avais jamais connu, mais je ne comprenais pourquoi j'avais causé sa mort. Ma naissance avait décidé du sort de cette femme. Je ne l'écoutais plus, des mots sortaient de sa bouche mais rien à faire, j'étais trop choqué pour lui répondre.

" Tu m'écoutes sale gamin ?? "

Je devais me tirer d'ici, et vite. Je ne peux pas rester une seconde de plus dans cette maison, dans ce clan, dans ce village. J'avais envie de vomir, il me dégoutait. Il a raison, il n'est qu'un déchet. J'avais envie de l'étrangler à mon tour, pire, le dépecer vivant. Je sentais grandir une force en moi qui pourrait me rendre capable de terrasser dix hommes. Peu à peu, la colère elle seule prenait place dans mon esprit. Mais je valais mieux que lui, mieux qu'un assassin. Je valais mieux que tout cela; il m'avait volé mon enfance en me rendant coupable de ses propres erreurs. D'un geste rapide, je saisis cette lame que j'avais dissimulé plus tôt et j’entaillai sa jambe droite. Son réflexe fut d’agripper son membre, son regard se détournant alors de moi. Je n'avais que quelques secondes pour m'échapper de mon bourreau. Rassemblant mes dernières forces, je me mis à courir aussi vite que possible.

Je traversa alors le village tout entier sans m'arrêter, sans regarder derrière moi. Même si je savais qu'il ne prendrait pas le risque de me poursuivre sous peine d'attirer l'attention, j'étais effrayé. Je ne pouvais plus faire marche arrière; je devais quitter le village.

 

Deux longues années se sont écoulées depuis qu'Hideyoshi avait quitté Shito. Devenu itinérant pendant plus d'un an, il a pu apprendre beaucoup sur lui-même, il avait même tenté d'oublier cette histoire. Mais il ne pouvait oublier. Il a porté ce fardeau durant ce long voyage durant lequel il a vécu seul, se nourrissant des dons de la nature, et dormant à la belle étoile. Il ne voulait plus avoir de contact humain, avec personne. Tout ceci l'avait traumatisé, il n'était plus le même. Il s'était endurci, peut être même trop, de peur de souffrir à nouveau. Son périple lui avait également permis d'y voir un peu plus clair; au début de son voyage, il envisageait difficilement un avenir. Il était dégouté de la vie, et avait l'impression tout à coup de ne plus avoir sa place en ce monde. Qui était-il vraiment ? Le fils d'un meurtrier ? Le fils d'une femme qu'il n'a jamais connu ? Un héritier du clan Senju ? Ce qui était certain, c'était qu'il devait rattraper le temps perdu en vivant pour lui-même pour une fois. Plus personne ne lui mettra de barrière.
Il entrepris finalement après un an et demi de tenter sa chance et de s'installer au village de Reiho. C'était l'endroit où sa vraie mère vivait; il se disait que s'il avait à choisir, il préférait encore vivre là-bas. Qui sait, si son père ne l'avait pas emmené et tuer sa mère, il aurait sans doute grandi dans ce village, aux cotés de cette dernière. Il avait été accepté et bien accueilli par le peuple de Reiho après avoir prouvé sa bonne foi et sa non-affiliation à une quelconque organisation criminelle.

Il avait atteint l'âge de vingt ans quand il prit la décision de suivre la voie du Shinobi. Il se jura de devenir un homme meilleur que son prétendu père, et devenir suffisamment fort pour se venger de son clan. Après tout, ils avaient eux aussi participé à l'assassinat de sa mère de manière indirecte. Ce secret était bien gardé, il n'en avait parlé à personne, mais il comptait bien leur faire payer et dévoiler le moment venu le vrai visage des coupables.

--------------------

" Il semble qu'il ait finalement pris la décision d'être un shinobi, mais d'après nos observations, il n'a pas encore éveillé le Mokuton. Il ne semble pas non plus avoir pris connaissance de la mort de son père."

Une deuxième voix intervint. " Très bien, comme nous l'avions prévu. Son père n'était pas à la hauteur, c'est pourquoi nous avons dû nous débarrasser de lui. Mais je suis curieux de voir de quelle manière son fils va évoluer. Maintenez sa surveillance.



Bon courage, Hiryu Kagami de la part du Staff de Boruto ▬ Tsukuyomi No Sekai.
« En espérant bientôt pouvoir te compter parmi nous, mauvaise troupe. »

PRENOM OU SURNOM : Hide'  ÂGE : 24 FRÉQUENCE DE VISITE : Tout les jours.COMMENT ES-TU ARRIVE ICI : On m'a trainé de force!  COMMENT TROUVES-TU LE FORUM ? : Ca respire la classe!  UNE DERNIÈRE CONNERIE : J'adore le beurre de cacahuète. CODE DU RÈGLEMENT : fdp VOTRE NIVEAU DE RP : De 1 à 10, je dirais 7.

© Boruto ▬ Tsukuyomi No Sekai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aspirant Genin
Uzumaki R. Tamao
avatar
Niveau : 23 Messages : 49

Fiche Shinobi
Vie:
500/500  (500/500)
Chakra:
650/650  (650/650)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: SENJU HIDEYOSHI ▶ « Les actes du passé seront punies. »   Ven 5 Fév - 14:37

CORRECTION



Kyokugen, Yoshi ! Moi ainsi le reste du staff sommes fier de pouvoir valider ta fiche de Présentation. Comme je te l'ai dit plutôt, ou pas... J'espère que tu passeras des moments inoubliables et surtout que t'amuseras énormément auprès de notre communauté quelque peu "Loufoque".

Bonne continuation à toi, KYOKUGEN FIGHTING !  
Uzumaki R. Tamao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

SENJU HIDEYOSHI ▶ « Les actes du passé seront punies. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les lapins crétins retours vers le passé
» retour vers le passé!
» Je veux pas passé sous le bureau...surtout pas celui de tang :(
» Passé sombre.
» Sous les ailes des dragons du passé, à Forgefer.. ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boruto : Tsukuyomi No Sekai :: Pré-RPG :: La Naissance du Shinobi :: Présentation Validées-