Partagez | 
 

 Insomnie mortelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aspirant Genin
Senju Hideyoshi
Messages : 30

Fiche Shinobi
Vie:
500/500  (500/500)
Chakra:
500/500  (500/500)
Fiche Technique:
MessageSujet: Insomnie mortelle   Lun 15 Fév - 19:59
Mission de rang D

Le Raikage  ayant convoqué la plupart des Jonins et chuunins disponibles ces jours-ci, et il n'y a donc personne pour surveiller le village caché des nuages ces prochaines nuits. On recherche quelqu'un qui serait capable d'assurer la sécurité du village et protéger ses habitants en cas d'incident.
Objectif Primaire : Surveiller le village de Reiho pendant trois nuits consécutives
-

La nuit avait été courte; Hideyoshi était victime d'insomnie chronique ces-derniers temps, chose qui ne lui était jamais arrivé auparavant. En général, il n'avait besoin que de 5 à 6 h de sommeil, voire 7, mais là, impossible de s'assoupir plus d'une demi-heure ! Résultat, des réveils incessants, et un esprit pas tranquille. 5 h 57 au cadran, le soleil se lève doucement. D'une humeur massacrante, il continue à fixer le plafond, chose qu'il avait faite pendant des heures durant; la journée allait être terrible. Même une clope ne le tentait pas ... Il avait beau se questionner, il ne comprenait pas la cause de ces insomnies. Était-ce dû au stress ? Quel stress ? Aucune raison de stresser, hein ! Son pouls était normal, son coeur à cadence régulière. Ses paupières étaient lourdes, et pourtant, il devait se lever. Il lui manquait à peu près 150 ryos pour réussir à payer son loyer. Et il ne lui restait plus qu'aujourd'hui. Il avait l'étrange présentiment que la gérante allait débarquer chez lui demain matin pour l'expulser. Que dalle ! Pas moyen qu'il se retrouve dehors !

Même scénario que la veille, veste, clope, on oublie pas de fermer la porte d'entrée, et on traîne le mois possible dans le village. De toute manière à cette heure-ci il n'y avait pas grand monde, pas un chat comme on dit. « Très agréable »,pensait-il. Bref, après une petite trotte en direction du panneau des missions, il remarqua avec stupéfaction qu'il ne lui restait pas grand choix. Il n'y avait qu'une seule mission, et pas des plus amusantes. Une histoire de surveillance du village en raison du sous-effectif de Jonin et de Chuunin ces derniers-temps, soi-disant convoqués par le Raikage. Un mec bizarre ce Raikage d'ailleurs ... En gros, il devait se taper trois nuits de patrouille à « protéger » le village d'éventuels incidents. Euh.. c'était vraiment une mission de rang D ? En tant que Genin, il se retrouverait bien dans la merde si des mecs de niveau supérieur se pointaient pour foutre le bordel dans la ville. Non pas qu'il soit effrayé, juste question de bon sens. Bref, si la mission était de si bas niveau, c'est que le danger ne devait pas être si élevé que cela.

Trois nuits consécutives ... Ça ne faisait pas beaucoup de sommeil en perspective tout ça ... Au final, cela ne changeait pas grand chose pour lui vu qu'il n'arrivait pas à dormir de toute manière. Cette mission tombait-elle à pic ? Remplissant le formulaire, il eut un nouvel ordre de mission qui stipulait qu'il devait se pointer à compter de 7 h 30 tout les soirs pendant 3 nuits devant les portes du village.
La nuit tombé, bien équipé, bien chauffé, car les nuits étaient froides ces-jours-ci, il se posta devant les portes comme convenu. Seul comme un idiot, il ne pouvait entendre que les bruits d'animaux nocturnes, mais aussi un silence total qui régnait dans le village. Chez lui il n'avait jamais eu cette expérience de la nuit, l'obscurité était conséquente, il fallait rester attentif aux moindre bruit ou mouvements perceptibles et suspects. Il n'y avait pas grand chose à faire, à part peut être fumer deux ou trois clopes pour faire passer le temps. On ne pouvait même pas lire un foutu bouquin, on n'y voyait que dalle. Allumant sa clope, on ne voyait que la lueur généré par la flamme de son briquet au loin. Une heure, puis deux, puis trois, puis cinq passèrent, Hideyoshi ne ressentait toujours pas l'envie de dormir, il ne devait surtout pas d'ailleurs. Par contre, son impatience montait d'un cran, il ne se passait rien de spécial et le temps était particulièrement long. Le jour se leva enfin quelques heures plus tard, laissant un jeune homme exténué, les yeux rouges mais grand ouverts. Traînant son corps jusqu'à son appartement, il se souvint tout à coup que la gérante allait très certainement passer aujourd'hui. Merde ! Il avait encore deux jours à tirer avant d'avoir son blé, ce détail lui avait échappé ! Seule solution : Ne pas rentrer chez lui, se terrer quelque part et prétexter à son retour qu'il avait été pris par une importante mission et donc qu'il n'avait pas pu rentrer chez lui entre temps. Mon cul, une fichue mission de rang D.. Si seulement elle savait ...

Il prit la décision de rester aux alentours des portes, seul endroit où il ne risquait pas de la croiser. C'était limite mission impossible pour aller chercher de la bouffe en ville; il devait se planquer, guetter le moindre passant, prendre des raccourcis, sauter sur les toits, baisser la tête, pour finalement arriver devant l'épicerie et acheter quelques morceaux de viande séchée. Il soupira ... Allez courage, plus que deux jours.
En vous épargnant les détails de la longue attente de la journée, la nuit tomba inéluctablement. Cette nuit-là, aucune animation non plus, il avait de plus en plus l'impression d'être là pour rien. Puis, il pensa à l'argent, et il reprit un brin du poil de la bête. Facile de rester sans rien faire et de gagner du fric n'est-ce pas ? Enfin, trois nuits quand même..
Finalement, il arriva à terme de cette deuxième nuit, encore plus fatigué que la précédente, tout ce dont il avait envie, c'était de s'assoupir, juste un moment ... //SBAFF// Il s'écroula sur le sol, alors que les premiers rayons du soleil frappaient le village. C'était physiquement impossible de ne pas s'endormir après de si longues nuits à rester éveillé, en plus de son insomnie qui ne datait pas d'hier.

Il dormit toute la journée durant, dans un coin, isolé du monde, non trop loin des portes principales. 19 h 30 passé, le jeune Senju pioncait encore d'un sommeil de plomb. On aurait dit qu'il n'avait pas dormi depuis une semaine. Ce n'était pas complètement faux. Soudain, des bruits de branches qui craquent, des pas furtifs au sol, une, non deux présences hostiles se rapprochaient dangereusement du village caché. Alors que notre héros dormait toujours à poing fermé, il se fit écraser la tête par quelque chose de très désagréable. Hmmm... Il n'avait pas apprécié ce réveil brusque. Ouvrant les yeux fébrilement, il prit un air plutôt fâché et observa autour de lui. Il entendit une voix d'homme qui se plaignait d'être tombé, et une autre qui cherchait à comprendre ce qui se passait. Hideyoshi prit un peu de temps à réaliser, et à sortir son briquet afin d'éclairer autour de lui. il vit deux homme plutôt moches et trapus, on aurait dit deux vilaines racailles qui cherchaient à impressionner la galerie. Il se leva, se frottant la tête; on lui avait marché dessus sans faire exprès, l'autre semblait du coup avoir trébuché. Malheureusement, ce n'était pas leur jour, pardon, leur soir de chance. Yoshi était très grand, même plus grand que ces deux bonhommes, il les dépassait d'une tête, ce qui eut pour effet de les intimider quelque peu. Pensant qu'ils étaient tout de même avantagés en raison de leur supériorité numérique, ils montèrent sur leur grand chevaux. Ils se disaient sans doute qu'ils avaient affaire à un jeune qui traînait, et qu'à eux deux, ils n'auraient pas de mal à se débarrasser de lui.

Hideyoshi _ « Enfin un peu d'action. »


Il afficha un sourire démoniaque avant de balancer une rafale de coup de poings sur ces pauvres bandits. Il était devenu leur bourreau d'un soir, ne leur laissant aucune chance et aucun répit, même sous les supplications incessantes de ses victimes. Les deux hommes avaient bien essayés de se défendre, mais le bougre était solide, on ne le mettait pas à terre aussi facilement. Vous savez bien comment ça se passe ... On reçoit des coups, mais on rend plus fort quand c'est notre tour. Il mit les deux hommes hors d'état de nuire et attendit avec eux le levée du jour afin de les livrer aux autorités compétentes. Il y était allé un peu fort sur le tabassage mais il n'avait qu'à dire que ce n'avait été que légitime défense. Un pauvre petit Genin sans défense qui s'est battu de toute ses forces pour protéger le village de toute ses forces. Pour rendre le tout plus crédible, il se mit même deux ou trois coups de poing dans la gueule, histoire de donner un semblant d'équité dans cette affaire...
Apparemment, après que les malfrats aient été emprisonnés, les interrogatoires prouvèrent que les deux hommes étaient de simples Nukenins de bas étage qui surveillaient le village depuis quelques jours déjà. Ils avaient remarqué l'absence presque totale de surveillance et avaient entrepris de prendre d'assaut l'endroit. Alors déjà, on n'attaque pas un village avec seulement deux personnes, et ensuite, on ne vient pas sans un plan concret... Quel bande d'abrutis, ils n'ont eu que ce qu'ils méritaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Insomnie mortelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Vidéo trop trop mortelle]
» Insomnie quand tu nous tiens.
» Trop mortelle la publicité pour mon club de grappling !!
» Histoire mortelle <Terminer>
» Starwars Episode 1 : Inertie mortelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boruto : Tsukuyomi No Sekai :: RP :: REIHO :: Portes du village-