Partagez | 
 

 ACTE 1 AANG ϟ Juste une histoire de classe sociale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aspirant Genin
Uchiha Aang
avatar
Messages : 44

Fiche Shinobi
Vie:
500/500  (500/500)
Chakra:
500/500  (500/500)
Fiche Technique:
MessageSujet: ACTE 1 AANG ϟ Juste une histoire de classe sociale   Dim 14 Fév - 19:07







Il faisait noir à travers la fenêtre on ne voyait que les fenêtres illuminées des gens qui ne dormaient pas encore. C'était une journée qui ressemblait à celle d'un hiver aujourd'hui, il faisait nuit tôt et la nuit était froide. Cependant notre protagoniste ne ressentait pas ce froid vu que celui-ci était actuellement dans le bureau d'administration du village où on lui discernait actuellement une mission pour lui. C'était une mission disciplinaire pour ne pas avoir respecté son professeur durant un cours. C'était la pire mission rang D que l'on pouvait lui offrir, et de plus ils lui avaient ordonné d'effectuer cette mission avec l'un des boulets de l'académie, Sanada.

Sanada était une jeune fille portant un nom de garçon, celle-ci était très fine et très timide, elle portait toujours des couettes et venait d'une famille de boulangers. Celle-ci n'avait aucuns dons pour le ninjutsu ni le taijutsu, pour les arts ninjas en fait, celle-ci était simplement un boulet de première. Dans cette mission les hauts-gradés du village espéraient sûrement que cela calme l'Uchiha arrogant et lui apprenne la compassion ainsi que l'esprit d'équipe, tout en poussant la jeune fille en voyant le mépris de cet Uchiha à se réveiller et à vouloir se prendre en main.

Après avoir été tamponné comme détenteur de la mission de rang D "Rangez les gradins de l'arène et ne laissez pas une tâche pour l'examen Chunin à venir." les deux gamins partirent du bureau la tête baissée. A peine sortit du bureau, étant maintenant dans le hall Aang se tourna vers la jeune fille et lui dit le doigt pointé vers elle :

AANG ▬ Demain viens à l'heure, soit habillée et prépare un pique-nique on ne prend pas de pause, on termine demain. Et surtout tu m'écoutes au doigt et à l’œil, je serais ton sunbae sur cette mission !
SANADA ▬ Oui senpai, je le ferais. Je vous vois donc demain. Rentrez bien ! Au revoir ! Merci pour tout !
Cette jeune fille était bien trop polie, elle s'excusait de tout et de rien, du moins c'était sa personnalité et cela plaisait fortement à notre protagoniste qui appréciait cette forme de respect qui était celle que l'on devait à une personne de son rang social. Celui-ci la salua d'une façon peu formelle et s'en alla, lui tournant le dos sans rien répondre tandis qu'elle était inclinée ne regardant pas son départ.

Il fallut 10 minutes à notre protagoniste pour rentrer chez lui tandis que la jeune fille prit une bonne heure afin de retrouver son chemin, n'avait-elle pas le sens de l'orientation en plus de tout ? Celle-ci dû s'arrêter dans l'épicerie afin d'acheter de quoi nourrir ses frères et soeurs et à peine rentrer elle dû se motiver à faire la cuisine, faire prendre un bain aux plus jeunes frères/soeurs. Celle-ci était vraiment courageuse. Elle travaillait sans se plaindre et même avec le sourire pour finalement s'endormir dans la salle de bain dans son bain. Elle s'éveilla le lendemain sous les appels des frères et soeurs qui lui servaient de réveil. Celle-ci découvrit à son réveil sa peau toute fripée et un rhume causé par l'eau dans laquelle elle s'était endormie. A peine éveillée et changée celle-ci prépara le petit déjeuner à tout le monde, leur prépara un bentô et s'en alla pour être à l'heure à l'Arène où son Sunbae l'attendait.

De son côté AANG avait eu une toute autre soirée, celui-ci s'était fait préparer à manger par ses maid's et avait reçu un traitement pour avoir une peau lisse et soyeuse par une maid bien agréable du regard. Ce après quoi on lui avait préparé son bain et lavé le dos. Ses servants allèrent même jusqu'à la border dans son lit et lui chanter une chanson avant de s'endormir. N'était-ce pas ça une vie d'enfant sur-couvert depuis sa naissance. Le matin arriva et on le réveilla lentement par des petits coups sur son épaule. Son petit déjeuner était déjà prêt et son déjeuner de même, celui-ci n'avait plus qu'à coiffer ses cheveux, faire son soin de peau, se laver les dents ainsi que le corps de ses petites sueurs nocturnes et hop il était tout frais pour être emmené en pousse-pousse par un servant jusqu'à l'arène.
AANG ▬ Hé Sanada-sshi c'est bien tu es à l'heure un bon point pour ton avenir ninja ! Alors on dit quoi à son Sunbae quand il arrive ?
SANADA ▬ Bienvenu Sunbae. Vous avez fait bonne route ?
AANG ▬ Merci, oui j'ai fait bonne route, j'espère juste que je n'aurais pas prit trop le soleil car cette ombrelle me paraît bien trop claire à mon goût. KANA ! *appelle sa servante qui tirait le pousse pousse* tu me changeras l'ombrelle pour une plus sombre quand les jours sont si ensoleillés, ça va tuer mon teint !

La jeune fille fut légèrement outré que des personnes puissent vivre autant comme des rois, cependant celle-ci le garda au plus profond d'elle et cacha tout son désarroi derrière ce visage souriant et respectueux qu'elle abordait afin de faire plaisir à son sunbae. Tout deux s'en allèrent après directement vers les gradins de l'arène et le jeune homme donna ses instructions.

AANG ▬ Sanada-chan, tu vas commencer par le haut des gradins et descendre petit à petit, normalement si c'est bien efficace et que tu vas à la vitesse prévue il n'y aura pas de problème.

L'homme lui donnait les directives tandis que lui s'installait tranquillement, allongé sur un banc. Celui-ci la regardait se mettre en position prête à effectuer le travail tandis que lui s'était fait apporté sa glacière dans laquelle se trouvait différents cocktails prêt à être consommer. La jeune fille regardait de temps à autre le jeune homme qui se gavait sans hésitation de cocktail tandis qu'elle, sous une chaleur intense effectuait une tâche tristement pénible. Alors que celle-ci travaillait déjà depuis environ 2h de labeur elle se retourna et lui dit énervée :
SANADA ▬ Pourquoi ne travaillez vous pas, cette mission ne vous a-t-elle pas été aussi confié ?
AANG ▬ Omo omo omo (=Yare yare yare), que dis-tu par-là ? La mission qui m'a été donnée n'est pas de faire ces tâches physiques mais de te diriger dans tes travaux. Ce n'est pas moi qui suis le dernier de l'académie ni celui qui ne passera pas au grade Chunin à l'issu du prochain examen, non c'est toi. Du coup dis-toi que je te fais une faveur en t'offrant ce travail. Maintenant plus de ça *mime la balais* et moins de ça *fait une bouche avec ses mains qui bla-blatte*. Hop hop hop !
SANADA ▬ Aigoo ! *tout doux* j'espère que vous raterez vos examens Sunbae !
Celle-ci se remit directement au travail essuyant la sueur qui coulait sur son front. Cette fille était vraiment courageuse pensait le jeune homme, elle s'était certes plains mais elle avait déjà bien plus travaillé que ce qu'il avait pu imaginer. Elle était efficace, ne s'arrêtait pas malgré le tournant injuste qu'avait prit la mission. Mine de rien elle était plutôt admirable.

Celle-ci avait cet air satisfait lorsqu'elle travaillait, et ce pourtant alors qu'elle avait déjà eut une soirée difficile et une matinée tout autant complexe. Elle était belle à sa façon, Sanada était vraiment le courage à l'état pur, vivant avec ses frères & soeurs, s'occupant d'eux jusqu'au retour des parents qui était souvent bien après que ceux-ci ne soient couchés. Oui, on pouvait le dire, elle était une vraie femme malgré son jeune âge et était bien plus mature qu'AANG malgré que ce soit lui le Sunbae.

Celui-ci continuait de la regarder le masque aux concombres déposé sur son front bronzant sous une ombrelle bien sombre. La regardant s'essuyer la sueur qui coulait dans ses yeux était de plus en plus difficile pour lui sans agir. Après tout le manque de plaintes de la jeune femme rendait tout ce côté "chef" bien moins amusant que prévu et peu à peu une sorte de compassion s'installait dans le coeur du protagoniste masculin.

Il fallut une heure de plus et que celle-ci s'assied quelques secondes sur son lieu de travail pour que le jeune homme réagisse. Il prit dans sa main l'une de ses gourdes possédant du cocktail et vint lui apporter avec le sac de la jeune fille. La rejoignant rapidement celui-ci lui dit avec une voix attentionnée :
AANG ▬ N'as-tu pas envie de manger et de boire un coup ? Je t'ai ramené ton pique-nique et ceci. *lui tend le cocktail*. Mangeons ensemble !
C'est dans une ambiance légèrement gênante que tout deux s'installèrent sur une nappe surplombée par une ombrelle afin de déjeuner ensemble. Lui avait différents mets prêts à être manger, tandis qu'elle avait un bentô qui ne transpirait pas l'originalité mais qui était très "mignon".
AANG ▬ C'est toi qui a cuisiné ça ? *lui demanda-t-elle*
SANADA ▬ Oui, je cuisine les bentô moi-même *dit-elle rougissant peu à peu* !
AANG ▬ Je te prends ça du coup ! *lui dit-elle avec le sourire jusqu'aux oreilles* Hmmm ! C'est délicieux *disait-il alors que la jeune fille essayait d'attraper tant bien que mal le petit morceau d'omelette en forme de poulpe qu'avait attrapé le jeune homme.* Tu dois être une super cuisinière ! Tu manges réellement ça tout les jours ?! Chanceuse !Disait-il.
Pourquoi lui avoir volé un bout de son bentô ? Car celui-ci avait l'air délicieux, non pas qu'il était original ou raffiné ou quoi que ce soit. Non. Celui-ci avait l'air d'avoir été fait avec une attention et un amour que ne connaissait pas notre protagoniste. Lui ses bentô's étaient toujours bien rangés, toujours stricts,etc.. Aucune attention, aucun amour. Peut-être était-ce ça qui rendait ce simple morceau d'omelette avec cette forme si pittoresque si délicieux.
Aang ne l'avouerait jamais mais en quelque sorte il était jaloux de cette jeune fille dernière de la classe qui avait une famille pour qui cuisiner et être aussi attentionnée. Celle-ci avait tout pour elle, elle avait une famille, elle connaissait l'amour, et elle n'avait aucun nom à défendre, aucune réputation ou honneur qui pouvait vous détruire jusqu'à la moelle.

Finalement le repas prenait fin et le jeune homme dit à la jeune fille de retourner travailler. Celle-ci s'exécuta sans broncher et travailla avec le sourire pendant une bonne demi-heure avant que tout à coup une erreur fut effectuée et que celle-ci ne semble tomber sur le poignet. Notre protagoniste senti son coeur sursauter et s'en alla vers elle avec se trousse de secours prête à être utiliser. Celui-ci prit son poignet dans ses mains, et la regarda avec des yeux tendre. Aucuns mots ne furent échangés, simplement leur regard suffit à tout deux afin que l'un et l'autre ne comprenne ce qui venait de se passer. Le jeune homme sortit un bombe froide ainsi que du sparadrap et après avoir appliqué la bombe froide sur son poignet celui-ci l'enroula de sparadrap. La jeune fille sourit à notre protagoniste et tenta de reprendre le balais afin de continuer à travailler. AANG se sentait tout à coup coupable, pourquoi voulait-elle à ce point achever cette mission idiote ?

L'homme déposa sa main sur le balais à son tour et lui prit des mains, c'était à son tour de travailler, elle était bien trop blessée pour pouvoir continuer. Mais pourquoi faisait-il cela, pourquoi prenait-il pitié de cette jeune fille ? Était-ce de l'Amour ? Non, ça ne pouvait pas être ça, elle était roturière et il était aristocrate, de plus son visage n'était pas dans les standards de beauté que s'infligeait notre protagoniste... Je te hais toi qui fait vibrer mon coeur comme ça !.... pensait-il discrètement au plus profond de lui alors qu'il balayait.

C'était de la compassion qui s'était développé comme sentiment, cette jeune fille était trop gentille, trop naïve, trop courageuse et surtout très sympathique avec note protagoniste... elle était comme une sorte de nourrice, une mère factice. Ce n'était pas de l'Amour comme un Homme aime une Femme, non, c'était une sorte d'Amour mère-fils.

Finalement la journée semblait s'achever lentement et les deux protagonistes vinrent au moment où ceux-là devaient se quitter. L'un et l'autre, surtout l'autre redoutaient ce moment. Aang ne voulait pas quitter cette jeune fille et avant son départ celui-ci lui dit :

AANG ▬  Sanada, tu es une fille formidable, bonne chance pour la suite.
SANADA ▬ Arigato, Sunbae.
Pourquoi leur conversation était-elle aussi stricte n'étaient-ils pas maintenant devenu proche. Et alors que celle-ci commençait à lui tourner le dos afin de retourner chez elle notre protagoniste lui attrapa le poignet et la tira vers elle jusque dans ses bras. Celui-ci la tenait fort et contre toute attente il lui glissa un baiser sur le front. Ce mouvement fait, tout deux attendirent quelques minutes. Ce fut de longues et délicieuses minutes..... Notre protagoniste ne voulait pas quitter ses bras. Il y faisait chaud, c'était agréable, très agréable. La jeune fille quand à elle était extrêmement gênée mais interprétait ces signaux avec innocence, celle-ci n'y vit qu'une manière extravagante de dire au revoir, une manière qui faisait un peu trop foreigner. Elle n'avait pas de problème avec ces bras musclés qui l'enlaçaient mais ce sentiment qu'elle ressentait dans sa poitrine était trop chaud, trop gênant,.... Finalement après quelques minutes tout deux se relâchèrent lentement. L'un et l'autre se tournèrent lentement dans des directions opposées les joues rouges comme un visage en feu.

Plus tard, le lendemain pour être exact, lors du rapport de mission les jeunes gens étaient extrêmement gênés, tout deux n'osaient pas se regarder si bien que les professeurs comprirent en quelques regards à peine la relation qui s'était développé entre les deux jeunes genin's.

PROFESSEUR ▬ Ah bah je vois que cette mission a atteint ses objectifs, vous m'avez l'air bien proches tout les deux maintenant ! ♥

Il l'avait dit sans gêne, ce qui était gênant en fait. Mais lentement les deux élèves baissèrent leur tête et partirent la récompense en main. Le jeune homme sorti et une fois dehors tout sembla changer. Sanada semblait gênée, celle-ci baissa la tête et dans un élan de courage s'élança et dit : "Est-ce que tu m'aimes ?" rapidement. Aang extrêmement gêné baissa le visage lui aussi et répondit rapidement : "Je ne sais pas..." C'est alors qu'une réaction surprenante se produisit, la jeune femme se hissa sur sa pointe des pieds, approcha son visage rapidement de celui de l'Uchiha et vint coller ses lèvres aux siennes. "Je t'aime moi" disait-elle dans son esprit alors que ses actions trahissaient clairement ses sentiments. Le jeune homme ne dit rien de cette action, il se laissa faire, glissant lentement dans cette douce sensation de plaisir qu'était celui de son premier baiser...

Finalement ce n'était pas une journée de perdu pensa le gamin.


     ©borderliness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

ACTE 1 AANG ϟ Juste une histoire de classe sociale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Every fairy tale needs a good old fashioned villain. eulalie. (end)
» [Histoire] Juste un peu de Solitude > ANNULEE
» [Cata] Interdit aux voleurs
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boruto : Tsukuyomi No Sekai :: RP :: REIHO :: Arène-