Partagez | 
 

 Une créature rousse dans la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aspirant Genin
Uchiha Izan
Niveau : Shito No Gakure Messages : 38

Fiche Shinobi
Vie:
10/10  (10/10)
Chakra:
10/10  (10/10)
Fiche Technique:
MessageSujet: Une créature rousse dans la nuit   Dim 14 Fév - 17:52


× Une créature (rousse) dans la nuit


Uchiha's Clan


 It's time ! L'aube venait de se lever. Elle commençait à faire rougir les nuages présents en masse dans le ciel. C'était comme si un tapis rouge, recouvrant le ciel, m'accueillait dès ma sortie de cette auberge. C'était d'une beauté sans nom et j'aurais pu rester là, à regarder le ciel se métamorphoser au gré du lever de soleil, si je ne m'étais pas fixé un objectif. J'avais un objectif précis, rencontrer une  créature que l'on ne pouvait rencontrer que de la nuit -et que l'on disait agréable avec les hommes- et la séduire. J'avais espéré trouver ce genre de mythe dans les différents quartiers composant le village Shito, en vain. Je n'avais trouvé aucune de ces créatures et j'allais m'en retourner chez moi seul -et désoeuvré. Une nouvelle fois, je serais seul dans cette immense maison grinçante.

Je me mis donc en route pour la demeure de mes parents -au fin fond du "domaine" Uchiha- en empruntant les ruelles les moins passagères. Bien que le soleil commençait à se lever, les ruelles que j'arpentais se trouvaient encore plongée dans une peine-ombre lugubre. Légèrement teintées de rouge, elles ressemblaient à une scène de crime sanglant, comme si une jeune vierge en pleine semaine de menstruation c'était fait égorger.  

Soudain, alors que je me trouvais dans une nouvelle ruelle située à mi-chemin entre le bar dont je sortais et le quartier Uchiha, je vis une silhouette -féminine- se diriger vers moi. Sa longue chevelure rousse semblait être le prolongement des rayons du soleil qui dansait sur le mur de cette ruelle mal pavé, ses courbes se détachaient grâce au jeu de clair-obscure aphrodisiaque de la ruelle. Peut-être avais-je trouvé là la créature que je recherchais tant. Ou peut-être s'agissait-il -encore- d'un homme aux cheveux longs. Souhaitant en avoir le coeur net, je me dirigeais vers l'autre personne en observant la zone de sa poitrine. Lorsque soudain, arrivé non loin de cette nouvelle personne, j'eus confirmation. Une femme ! Mon coeur fit un bond, un sourire en coin se dessina sur mes lèvres et une pensée perverse commença à naître dans mon esprit. Je me mis alors à l'examiner plus en détail.

Elle était à moitié nue. Plus exactement, elle ne semblait rien porter d'autre qu'un haut de maillot de bain trop petit pour son opulante poitrine et un short qu'elle aurait pu avoir volé à sa petite soeur de sept ans. Elle portait également ce qui s'apparentait -à mes yeux- à de longues chaussettes fines ainsi que des bottes -en cuir- noir. Seul détail qui semblait la rhabiller un peu, elle portait une barrette en forme de tête de mort. " Aucun doute possible, c'en est une !" pensais-je alors que je m'apprêtais à l'accoster

" Vous ne devez pas passer inaperçut ainsi vêtu " commençais-je par dire. " N'avez-vous pas froid ? Je connais un endroit où nous pourrions vous réchauffer un peu " fini-je par lacher. Après tout, elle devait bien avoir l'habitude des tentatives mal amener des hommes. Une professionelle comme elle ne devait pas se vexer pour si peu. Mieux encore, elle devait sans doute aiguiller ses clients sur la "marche à suivre" pour se tenir en sa compagnie...





Dernière édition par Uchiha Izan le Dim 14 Fév - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tsukuyominosekai.superforum.fr/
Genin
Uzumaki Naoko
Messages : 43

Fiche Shinobi
Vie:
1/1  (1/1)
Chakra:
0/0  (0/0)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Dim 14 Fév - 18:47

   
   
Une créature rousse dans la nuit

   
   

   

   J'aimais l'aube. Bon, c'est vrai que j'étais plutôt une fille du soleil, mais l'aube avait quelque chose de plus agréable. C'était le lever du jour et de la lumière et puis, il y avait toujours une fraîcheur agréable à ce moment. Non, cette fois, j'avais décidé de ne pas rester dormir dans mon lit. Je comptais profiter de cette fraîcheur alors rapidement, je me suis habillée aussi légèrement que d'habitude avant de quitter la maison dans un silence religieux. Mon père, pour une fois, ne m'a pas retenu de sortir, étant trop endormi pour le faire. Ainsi, je m'étirais une fois à l'air libre avant de démarrer cette petite marche matinale qui m'attendait. Le ciel était dans des tons de bleu clair, de rose et de rouge, c'était magnifique. Je passais à côté de la boutique de fleur tandis que les fleuristes commençaient juste à déposer leurs produits devant la vitrine, le restaurant de ramen était fermé et pour une fois il n'y avait pas âme qui vive. Le village à cette heure-ci était toujours calme et paisible, de quoi rendre encore plus agréable ce moment.

Je passais près du bâtiment des Hyuuga et je crus entendre des bruits semblable à ceux d'un entraînement, à moins que ce ne soit autre chose. Je ne croisais pas grand monde tout au long de ma petite promenade matinale et à vrai dire, ça me manquait un peu. J'aimais la vie, j'aimais le monde, j'aimais les gens. Des oiseaux volèrent loin au-dessus de moi en chantant comme à leur habitude et en redescendant les yeux, je vis que je me trouvais face au domaine des Uchiha. Ceux-là, je ne savais pas quoi en penser. Ils avaient tous l'air sombres et déprimés et puis, c'était l'élite, mais ça les rendait imbuvable et arrogants, ce que je ne supportais pas. Comme celui de la dernière fois, Hakai. Je ne comptais pas rester plus longtemps ici alors je pris une ruelle non loin de là, histoire de rebrousser chemin. C'est alors qu'un jeune homme s'approcha de moi avec un regard qui ne me plaisait pas. Ses paroles encore moins. Qu'est-ce que ça voulait dire ? Encore un mec qui voulait me retirer le peu de vêtements que je portais sûrement, comme si cette technique allait marcher.

- Ah oui ? Mais je connais un bon moyen pour se réchauffer, pourquoi ne pas te le montrer ici ?

Je m'avançais vers lui, balançant mes hanches et mes fesses d'une manière séduisante. Une fois près de lui, je posais lentement un doigt sur ses lèvres, laissant ensuite ma main glisser petit à petit le long de son torse. Une fois au niveau de son ventre, je retirais mon doigt pour serrer le poing avant de lui donner un grand coup dans l'estomac. Mon regard changea pour traduire alors ma fureur tandis que des flammes auraient presque pu se lire dans mes yeux. Encore un pervers, c'était pathétique.

- Pour qui tu me prends espèce de pervers ! Va t'astiquer ton manche tout seul parce que je te jure que si c'est moi qui y touche, tu risques de ne plus jamais pouvoir t'en servir.

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aspirant Genin
Uchiha Izan
Niveau : Shito No Gakure Messages : 38

Fiche Shinobi
Vie:
10/10  (10/10)
Chakra:
10/10  (10/10)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Dim 14 Fév - 19:43


× Une créature (rousse) dans la nuit


Uchiha's Clan


 " Elle n'a pas froid aux yeux celle-là ! " Je commençais à croire que cette nuit d'infortune devait-être nécessaire pour que je rencontre la plus chaude -et charmante- créature de la nuit de ce Village-Nation. Je n'aurais jamais pensé, même dans mes rêves le plus fou, avoir une relation charnelle -intense- avec une femme aussi entreprenante. Encore moins dans une ruelle non loin du domaine des Uchiha au lever du jour. Vraiment, cela sonnait comme dans un rêve.

Et tandis qu'elle arrivait en dandinant des fesses telle une chatte en chasse, je me mis à mémoriser chacune des courbes de son corps de déesse. Chacune de ses manières. Chaque moment de cet instant magique et éphémère. Et tandis que, dans un geste suave et séduisant, elle posa l'un de ses doigts sur ses lèvres, humide, elle fit glisser le bout de ses doigts -de l'autre main- sur mon torse -gonflé pour l'occasion. Puis, lentement, elle retira ses doigts de mon torse. Et, alors que je m'apprêtais à recevoir le premier baisé d'une longue série, je sentis une douleur m'envahir vivement au niveau du ventre. Surpris par le coup, je posais un genou à terre tout en entendant la jeune rousse pester sur moi comme une folle. Machinalement, je me mis à cracher les quelques remontés acides mêlés à ma salive qui c'était accumuler dans ma bouche en me disant que j'avais peut-être dû faire erreur et qu'elle ne devait pas être l'une de ces femmes dont on m'avait tant venté les mérites. Cependant, au lieu des jeux d'amour, j'avais trouvé un nouveau jeu.

" Je suis prêt à prendre le risque " commençais-je par dire. " J'suis sur que t'en vaux grave le coup en plus " fini-je par lacher avec un sourire en coin toujours plus pervers tout en me relevant.

Puis, d'un geste vif du bras droit, je lui fis un -magnifique- chassé. J'avais cherché à la déséquilibrée afin qu'elle tombe en arrière. Je ne pouvais pas lui faire mal, simplement inversé le rapport de supériorité en lui mettant les fesses à terre, bien que j'aurais préféré les mettre à l'air. Et, à présent qu'elle se trouvait étendu à terre, je me mis au-dessus d'elle, le coude délicatement posé au-dessus de son cou.

" Et maintenant, qu'est-ce que tu comptes faire ? " Je reprimais une insulte. Restons gentleman tout de même...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tsukuyominosekai.superforum.fr/
Genin
Uzumaki Naoko
Messages : 43

Fiche Shinobi
Vie:
1/1  (1/1)
Chakra:
0/0  (0/0)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Lun 15 Fév - 13:31

   
ft. Izan & Naoko

   
Une créature rousse dans la nuit

   
   

   

   Mon petit jeu de fausse séduction avait apparemment fonctionné et avait fait son effet. J'avais réussi à le prendre par surprise pour lui foutre mon poing dans l'estomac. Les pervers, j'en avais l'habitude. Que ce soit dans le bain ou dans les ruelles, il y en avait souvent et il y en avait beaucoup qui tentait de me séduire à leur façon pathétique et ridicule. Je savais très bien comment m'en occuper et je savais qu'un bon coup bien placé pouvait calmer leurs ardeurs. La plupart du temps, c'était des civils en plus alors j'avais un léger avantage de par mes origines et mon parcours. Cependant, je n'étais pas tombé sur le même que d'habitude. Déjà, c'était rare de croiser des ninja pervers, mais de plus, d'en croiser de ce genre.

Au lieu de laisser tomber comme les autres, il revenait à la charge et il semblait encore plus insolent même. Est-ce que c'était le genre de personne qui prenait son plaisir par la souffrance ? Je ne m'étais pas attendu à ça et j'avais avoir été un peu décontenancée non pas par sa provocation, mais plus par sa détermination perverse. Soudain, je me sentis tomber en arrière. Il n'était pas n'importe qui. Je ne dis pas par là que j'aurais été assez forte pour éviter ou quoi, mais ce n'est pas tout le monde qui savait faire ce genre de choses. Mon dos et mes fesses heurtèrent alors le sol, mais heureusement j'ai réussi à maintenir ma tête afin qu'elle ne cogne pas. L'important était d'éviter un dégât trop important. Cependant, son acte n'avait pas pour but de me blesser, je l'avais déjà compris.

Une fois par terre, il me surplomba et posa son coude contre ma gorge, comme en guise de menace ou pour me montrer qui était le plus fort de nous deux. Je reconnaissais bien là l’ego surdimensionné des hommes qui tentent toujours d'être LE mâle. Qu'ils sont stupides. Il était passé du pervers lourd au gars menaçant et qu'il ne fallait pas sous-estimer. Le chemin se fit alors dans mon cerveau. Des cheveux bruns, près des Uchiha, j'étais presque certaine qu'il en était un. Cependant, je ne savais pas vraiment que penser. Est-ce qu'il était énervé par mon coup et qu'il comptait vraiment me le faire comprendre ou bien voulait-il simplement me défier ? Peu m'importe qu'il soit plus fort que moi ou non, je n'étais pas du genre à me laisser intimider si facilement.

- Oh t'en fais pas mon beau, j'ai une excellente idée en tête.

J'étirais un sourire joueur, prêt à m'amuser avec lui puisque c'était ce qu'il voulait. Il me surplombait oui, mais il ne bloquait pas tous mes mouvements pour autant. Ainsi, je me mis à bouger ma jambe dans l'idée de lui donner un coup dans les parties intimes, seulement la situation m'échappa. Il était visiblement plus éloigné de mon genoux que je le pensais et à la place de lui donner un coup, ce fut mon bassin qui se frotta au sien. Ma tête vira alors au rouge complet tellement j'étais gênée. Cependant, je me suis dit que cet acte, même s'il n'était pas voulu, aurait pu le déstabiliser un peu. Après tout, les hommes s'excitent de peu, non ? J'en profitais alors pour me débattre et tenter d'échapper à sa prise en espérant que ça marche.

- Je dois bien admettre que je t'ai mal jugée, du moins pour un pervers.

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aspirant Genin
Uchiha Izan
Niveau : Shito No Gakure Messages : 38

Fiche Shinobi
Vie:
10/10  (10/10)
Chakra:
10/10  (10/10)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Lun 15 Fév - 17:19


× Une créature (rousse) dans la nuit


Uchiha's Clan


 " C'est une vue damner un ange. " Une pensée. Une réalitée. Je me trouvais à présent à califourchon au-dessus de la jeune femme. Mon coude se trouvait toujours au niveau de son cou afin qu'elle n'essaye pas de s'échapper. En effet, il m'aurait suffi d'une seule pression pour lui faire comprendre que s'échapper était vain. Par ailleurs, mes jambes situées de chaque côté de son corps d'Aphrodite resserraient l'emprise que j'avais sur elle. En un mot, elle était coincée dans cette position d'inconfort et de domination. Une position qui, visiblement, ne lui plaisait pas si j'en croyais son regard quelque peu fuyant. Néanmoins, elle cachait plutôt bien ses pensées. Contrairement à moi. " Peut-être préférait-elle être au dessus ? " " Jolie décolleté " " On joue à quoi maintenant ? "

Je profitais pleinement de ce moment, des nombreuses images sans censures qui défilaient dans ma tête. Telle une rivière durant la fonte des neiges, de nombreuses pensées -classées X- traversaient mon esprit pervers. Spectateur de mon propre esprit, je ne pouvais que savourer la dépravation de mon être, de mon âme. J'étais même émerveillé d'avoir autant de ressources quant à savoir ce que je ferais de cette jeune femme si elle était mienne. Mais je doutais quelque peu de ce dernier point.

Soudain, comme dans un écho à cette dernière pensée, la jeune femme s'adressa à moi. Elle ne semblait pas résigner à son sort. Mieux encore, elle comptait jouer avec moi. Me donner du fil à retordre. J'avais hâte de découvrir ce qu'elle avait en tête. Ainsi, je sentis bougé l'une de ses jambes. Mais rien ne suivit. Aucun coup. Aucune douleur. Au contraire, son geste avait fait bouger son bassin. Elle semblait avoir frotté son short -trop court- à mon pantalon -trop serré- dans un geste qui aurait pu paraître sensuel. Et tandis qu'elle commençait à me parler, j'essayais encore de comprendre ce qui venait d'arriver. Et mon slip commençait à redemander l'affection qu'on venait de lui accorder...

" C'est toujours l'effet que je fais la premières fois. Je tu verras, j'assure encore plus lors mes seconds rencards. " Ces mots étaient sortis seul. Et je n'avais rien à leur rajouter. A l’exception peut-être un geste emplie d'amour. Aussi, sournoisement et rapidement, je m'approcha de son visage et, dans un instant magique -pour moi du moins- déposa un doux et léger coup de langue sur son nez. Un sourire narquois naquis sur mon visage.

" Et qu'est-ce que tu penses de mes idées " dis-je en amenant mon autre main au niveau de son nombril.



Dernière édition par Uchiha Izan le Lun 15 Fév - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tsukuyominosekai.superforum.fr/
Genin
Uzumaki Naoko
Messages : 43

Fiche Shinobi
Vie:
1/1  (1/1)
Chakra:
0/0  (0/0)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Lun 15 Fév - 18:54

   
ft. Izan & Naoko

   
Une créature rousse dans la nuit

   
   

   

   Bon, la situation n'était vraiment pas à mon avantage. Ma manœuvre s'était retournée contre moi et mon coup de genou bien placé n'a finalement pas eu lieu. J'aurais pensé que malgré tout, mon erreur me permette de pouvoir me libérer en baissant sa garde, mais les choses n'étaient pas si simples. Tout s'était retourné contre moi. Pour commencer, ce gros pervers avait apparemment aimé, lui, mon faux mouvement et en plus, même si je m'étais débattu, j'étais toujours sous son emprise. L'enflure. J'écoutais à moitié ce qu'il me disait, tentant encore de me libérer, mais je n'avais pas du tout prévu la suite.

C'était la première fois qu'un gros lourd réussissait à aller si loin après m'avoir fait chié. Il avait approché son visage du mien et tandis que plus il avançait et plus mon visage rougissait, il me lécha le bout du nez. Mon visage prit une teinte complètement rouge. Je n'étais jamais aussi proche avec les hommes et je comptais bien ne laisser ce genre de proximité qu'à celui que j'aurais choisi. D'ailleurs, il y avait autre chose que je voulais garder mon pour futur époux et je devais vite me dépêcher d'agir avant qu'il ne soit trop tard. C'est là qu'une idée germa dans mon esprit. Il n'était plus question de jouer, mais de sauver ma peau. Profitant de notre proximité, je reculais légèrement mon visage afin de frapper violemment mon front contre le sien.

- Je ne joue plus maintenant !

Je profitais du court moment que m'offrait ce coup de boule pour me glisser à reculons afin de sortir de son emprise. J'avais la tête un peu sonnée aussi, mais au moins maintenant, j'étais plus en sécurité à quelques mètres de lui. Je serrais le poing après m'être relevée, prête à me battre contre lui s'il le fallait. Il avait franchi une étape qu'il ne fallait pas, bien que j'avais malencontreusement fait de même. J'aurais pu m'enfuir, là tout de suite, mais j'hésitais entre deux choses. Soit je tentais de lui régler son compte, ce qui me laissait une chance de perdre et de finir dans la même situation qu'avant voire pire, soit je tentais de mettre les choses au clair tout de suite. Ainsi, j'ai choisi la deuxième option.

- Écoute, il est hors de question que je fasse quoi que ce soit avec toi, compris ? Je ne joue pas aussi loin avec n'importe qui. Si tu as besoin d'assouvir certains besoins, tu n'as qu'à aller voir des filles spécialistes là-dedans. Tu es un ninja, non ? Alors comporte toi en tant que tel et agit en homme, pas en gros vicieux. Je suis certaine que tu pourrais valoir plus que ça en plus, si tu n'écoutais pas juste ton entrejambe. Bon... Et désolée, je ne voulais pas non plus que ça se passe de cette façon, j'ai fait un faux mouvement, c'est un peu ma faute aussi. On est quittes, ok ? Tu me laisses tranquille et moi je ne vais pas te dénoncer à qui que ce soit.

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aspirant Genin
Uchiha Izan
Niveau : Shito No Gakure Messages : 38

Fiche Shinobi
Vie:
10/10  (10/10)
Chakra:
10/10  (10/10)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Lun 15 Fév - 20:16


× Une créature (rousse) dans la nuit


Uchiha's Clan


 " C'est bizarre, ça n'a pas de goût ! " pensais-je après lui avoir léché le bout du nez. Contrairement à ce que je pensais, les femmes n'avaient pas goût de fruit des bois, ni même d'agrume. Elle avais seulement une odeur fruitée et délicieuse, tel un fruit mûr prêt à être cueilli, à être croqué à pleines dents. Et celui le parfum de cette femme était, je devais bien l'avouer, enivrant. Je ne pensais plus qu'à cette senteur particulière mêlant framboises, noisette et le doux fumet d'une mousse de lichen humidifié par la rosé du matin. Je n'avais jamais senti parfum si doux, si fruité, si printanier. Cependant, il ne restait qu'un parfum. Et j'avais sous la main -enfin presque- bien plus enivrant que cela.

En effet, petit à petit les bouts de mes doigts de la main que j'avais de libre commençaient leurs descentes en dessous du nombril de la jeune rousse. Lentement, le long de ses courbes aguichantes, mes doigts effleuraient sa peau de velours. Et, tandis qu'ils s'approchaient doucement de la ceinture du short de la jeune femme, je ne pus résister à l'envie de regarder ce qui se cachait en dessous. " Quel type de sous-vêtement a-t-elle décidé d'enfiler sous ce short ? " " Quelle était sa couleur ? " Alors sans hésiter une seconde, je lâchais des yeux la jeune femme afin de me concentrer sur son trésor. Cependant, contre toute attente de ma part, je sentis un énorme choc au niveau du sommet de mon crâne suivit d'une terrible douleur.

La rousse avait réussi à me sonner, à faire bourdonner mes oreilles, à s'échapper - et à me donner envie de rentrer chez moi me coucher après avoir pris un médicament contre les maux de tête. Je me trouvais dans un état second. Ma tête était lourde, douloureuse et ouverte. Tout ce qui se trouvait autour de moi semblait tourner à grande vitesse, me donnant une envie de vomir terrible. J'avais également l'impression que mes membres étaient empêtrés dans du coton. Vraiment, elle n'y était pas allé de mainmorte. " Salope. "

Je vis alors ses lèvres bouger. Je n'entendais rien de ces palabres que je supposais insupportable en plus d'être incessante. Et, alors que je m’apprêtais à lui faire comprendre que je n'entendais strictement rien et que son long discours n'avait servit à rien -et que toute façon j'en avais rien à foutre- il se mit à faire tout noir devant moi. Comprenant que j'allais m'évanouir, je lui fis un dernier signe -majeur levé vers le ciel- avant de m'effondrer en arrière... "Foutu bonne femme"



Dernière édition par Uchiha Izan le Lun 15 Fév - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tsukuyominosekai.superforum.fr/
Genin
Uzumaki Naoko
Messages : 43

Fiche Shinobi
Vie:
1/1  (1/1)
Chakra:
0/0  (0/0)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Lun 15 Fév - 21:22

   
ft. Izan & Naoko

   
Une créature rousse dans la nuit

   
   

   

   Mon coup avait son effet, j'en étais heureuse. Comme si j'allais le laisser atteindre un endroit intime sans rien dire. Je n'étais pas une fille facile, loin de là même. Les gens pouvaient se méprendre à mon compte, parce que j'étais tactile et joueuse, mais jamais ça n'allait plus loin que ça. En tout cas, bien que j'avais la tête qui tournait un peu, c'était encore pire pour celui qui ne s'y était pas attendu. Visiblement, mon coup l'avait atteint plus sévèrement que je ne l'aurais pensé et surtout, à un endroit plus sensible que pour ma part. Je n'ai pas de suite vu son état tel qu'il était, je le voyais simplement assez mal en point, avec un tournis probablement comme moi. Mais tandis que je parlais il semblait ne pas vraiment m'écouter, ce qui m'agaçait. Seulement, il y avait pire.

Cet inconnu s'évanouit soudainement, non sans exprimer ce qu'il pensait via un geste plutôt vulgaire. Je le fixais un moment, interdite, lorsque finalement mes neurones se remirent en marche. Il s'était évanoui ? Merde ! Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire ? Je ne voulais pas le blesser tant, juste m'échapper de son emprise. C'était peut-être une ruse aussi, mais je ne pouvais décemment pas laisser ce gars allongé, inerte, au milieu d'une ruelle probablement mal famée. Soupirant, je m'approchais de lui pour le porter tant bien que mal. Où est-ce que je pourrais bien l'amener ? Il n'y avait qu'une solution, bien qu'elle ne me plaisait pas beaucoup. Je le tirais jusque chez moi et une fois rentré, je l'allongeais sur mon lit.

- Qui est ce garçon ? Je t'ai déjà dit que tu n'auras pas le droit d'avoir de petit ami tant que je serais en vie !

- Mais non papa ! C'est juste... C'est compliqué, mais en gros, c'est à cause de moi s'il est dans cet état alors je me dois de le soigner.

Mon père l'observa un moment et supposa qu'il n'avait besoin que d'un peu de repos pour reprendre ses esprits. Je suis donc parti remplir une bassine d'eau avant d'y tremper une serviette que je déposais sur le front du pervers. Bon sang, j'espérais au moins qu'il m'en serais reconnaissant une fois réveillé ! En attendant, je m'asseyais sur une chaise un peu plus loin, le surveillant pour attendre le moment où il se réveillerait. Je pouvais l'observer un peu mieux dans cet état. Il semblait beaucoup plus amical une fois endormi. Ce n'était peut-être pas un mauvais gars après tout, mais quelqu'un du genre vulgaire et aux hormones en folie. Ce devait être un Uchiha, sans doute. Mais ils étaient plutôt du genre fiers et arrogants en général, lui semblait différent. Un peu différent. Je souriais tandis que je me rendais compte de la situation.

- Bon sang... T'as intérêt à me dire qui t'es à ton réveil, que je sache qui est cet énergumène de Shito.

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aspirant Genin
Uchiha Izan
Niveau : Shito No Gakure Messages : 38

Fiche Shinobi
Vie:
10/10  (10/10)
Chakra:
10/10  (10/10)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Lun 15 Fév - 22:07


× Une créature (rousse) dans la nuit


Uchiha's Clan


 " Un mec bizarre à dit un jour « Dormir, c'est mourir un peu ». Qui a dit ça ? Ça veux dire quoi ? Peut importante, je le dis parce qu'il l'a dit. Voila tout. Et comme il était bizarre, et que je suis bizarre, ça fait deux mecs bizarre qui disent la même chose. Cependant, en ce moment, je ne suis pas entrain de dormir. Je suis évanoui. Et si ce mec avait raison lorsqu'il a sorti cette connerie, alors moi, je dois être au Porte de la Mort. Et franchement, j'ai pas envie de faire mon curieux et savoir ce que l'on trouve de l'autre côté. Surtout qu'on m'a dit que c'était sans retour... "

Sans prévenir, mes paupières s'ouvrirent en grand, mon dos se redressa et mes poumons s'emplirent d'air dans un bruit à réveiller les morts. Il me fallu quelques secondes pour comprendre ce qui c'était passé. Et surtout, où je me trouvait. En effet, alors que je m'attendais -dans le meilleur des cas- à me réveiller dans cette sombre et froide ruelle, baignant dans une marre de sang, d'urine et de salive avec une tête aussi grosse qu'une pastèque par jour de pluie et sans un sou en poche, je me retrouvais dans une chambre inconnu, encore entier et surtout sans blessure en plus. J'avais seulement encore mal au crâne. Pour être exacte, j'avais l'impression qu'avait utiliser ma tête afin de créer de nombreuses pâtisserie puis qu'on l'avait passé en machine afin de la laver. Bref, j'avais mal. Une question se posait tout de même: Quelle âme charitable avait bien pu me recueillir et m'offrir ainsi l'hospitalité. " Surement pas cette teigne rousse " pensais-je avec un brin de mélancolie.

Sans bouger de ma position assise, je me mis à regarder la chambre dans laquelle je me trouvais. Porte fermé, volet clos, je n'arrivais pas à savoir combien de temps j'étais resté ainsi. " Peut-être que j'ai dormi en plus d'avoir été évanoui " pensais-je. A côté de moi, se trouvait une table de chevet sur laquelle était posé une bougie -allumé- ainsi qu'un cadre photo. Au pied de ce cadre se trouvait un petit récipient en terre cuite dans lequel se trouvait de l'eau parfumé. Un subtile mélange de fuit de cerisier, de rose et de cassis. Sur les murs, côtés lit, se trouvaient de nombreuses photos. A cause de l’éclairage à l'a bougie, je ne pouvais distinguer la moindre forme mais j'imaginais assez bien le contenu de ces photos. Quand au reste de la chambre, il était assez sobre. Une armoire à demi-ouverte, un bureau sur lequel se trouvait une pagaille sans nom, une bassine d'eau posé prêt de mon lit. " Décidément, on m'a choyé " pensais-je en touchant mon front -tout en décollant la serviette que l'on y avait déposé. Puis, plus loin, dans un coin plus sombre de la pièce, non loin de l'armoire à demi-ouverte, je devinais une chaise. Une chaise sur laquelle quelqu'un se trouvait assise.

" Euh ... Excusez-moi. Je ne sais pas si vous êtes éveillé mais je tenais à vous remercier. Je ne sais pas ce qui vous a pousser à me recueillir chez vous, mais trouve cela vraiment très honorable de votre part. Alors, vraiment merci ! Si je peux me rendre utile ou faire quoi que ce soit pour laver ma dette, dite le moi ! "

Fini le Izan bestiale et primaire. Je me devais d'être présentable aux yeux de cette personne mystérieuse afin de ne pas déshonorer mes parents. C'était pour eux que je le faisait. Et aussi pour montrer du respect envers la personne qui m'avait aider. " Par contre si je retrouve la rousse..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tsukuyominosekai.superforum.fr/
Genin
Uzumaki Naoko
Messages : 43

Fiche Shinobi
Vie:
1/1  (1/1)
Chakra:
0/0  (0/0)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Mar 16 Fév - 10:29

   
ft. Izan & Naoko

   
Une créature rousse dans la nuit

   
   

   

   Plus le temps passait, plus le temps se faisait sombre et plus je me laissais tomber dans le sommeil. Ça avait été plus fort que moi. L'inconnu était resté presque une journée entière endormi et étant donné que je devais veiller sur lui, j'avais dû rester dans ma chambre toute la journée. Une journée entière de perdu, tant pis. J'avais commencé à rêver. J'étais dans un monde fantastique et les gens autour de moi semblaient tous heureux et souriants. Jusqu'à ce qu'un homme, ressemblant à celui qui dormait en ce moment dans mon lit, viennent tout brûler et saccager. Heureusement, je me suis empressée d'aller l'arrêter et en un coup de boule, il fut vaincu. Les victimes crièrent de joie et m'acclamèrent pour les avoir sauvé. Oh oui, c'était un beau rêve, mais un bruit me réveilla soudain. C'était comme une grande bouffée d'air. L'inconnu s'était réveillé.

Je ne le voyais pas complètement à cause de la pénombre, mais je voyais sa silhouette relevée sur mon lit. Pour le moment, je me contentais de me réveiller petit à petit tandis qu'il essayait sans doute de comprendre où il se trouvait. Il ferait sans aucun doute le lien avec moi, mais j'espère que cette fois il se calmera et me remerciera de l'avoir soigné. Bon, même si c'était ma faute s'il avait été dans cet état. Petit à petit, je commençais à l'apercevoir un peu mieux. Il avait l'air plus calme que tout à l'heure, sans doute parce qu'il n'était pas dans la même optique. Il ne cherchait plus une fille de joie, du moins je l'espérais.

Son comportement me stupéfia. Il n'était plus du tout le même garçon vulgaire et pervers de ce matin. Est-ce qu'il était schizophrène ? Est-ce que le choc de mon coup de boule l'avait arrangé ? Si c'était le cas alors je me félicitais. Quoique, Shito perdrait l'un de ses énergumènes. J'aimais bien les gens différents, ceux qui sont hors normes, c'est sans doute pour ça que je l'avais aidé malgré tout, que je lui avais pardonné son acte. De plus, il semblait ne pas me reconnaître. Il ne me voyait sûrement pas, mais ça signifiait qu'il ne se doutait pas du tout que j'étais celle qui l'avait sauvé, ou alors qu'il avait perdu la boule. Je souriais légèrement, amusée par ce changement de situation.

- Je m'appelle Uzumaki Naoko, si je vous ai recueilli, c'est parce que je me devais de le faire. Après tout, j'ai été un peu trop violente avec vous, même si vous l'avez mérité. C'était mon devoir de vous soigner.

Peut-être qu'il commencerait à deviner que je suis celle qui l'avait frappé. Après tout, je ne l'avais pas dit clairement, mais j'étais celle qui avait été violente avec lui et ma chevelure rousse trahissait mes origines comme lui pour les siens. Je me relevais de ma chaise avant de m'avancer lentement afin de dévoiler finalement mon visage qu'il devrait sans doute reconnaître. J'affichais un sourire amusé, curieuse de savoir comment il réagirait. En même temps, je me préparais à ce qu'il me saute dessus pour tenter de me bloquer, comme tout à l'heure. Seulement, même s'il y arrivait, mon père pourrait toujours venir m'aider.

- Ne tente pas la moindre chose contre moi, tu es chez moi ici, mon père n'est pas loin et n'hésitera pas à intervenir si besoin. Tu vas devoir te contenter de rester sage.

Je restais debout face à lui avant de croiser les bras, le fixant de haut même si je ne laissais transparaître aucune arrogance ou quoi que ce soit. Ce n'était pas mon but, tout ce que je voulais, c'était faire la paix, que l'on soit quitte tous les deux. Peut-être que maintenant que je m'étais occupé de lui, il se calmerait à mon sujet. Cet homme m'intriguait quelque peu, qu'est-ce qui se cachait derrière son attitude vulgaire ?

- Mais puisque tu le proposes, il y a bien un moyen de payer ta dette. Pourquoi ne pas faire la paix ? On est tous les deux en tort, on a chacun fait quelque chose de mal, autant en rester là, non ? Mais avant ça, j'aurais aimé que tu te présentes, que je sache à qui j'ai à faire.

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aspirant Genin
Uchiha Izan
Niveau : Shito No Gakure Messages : 38

Fiche Shinobi
Vie:
10/10  (10/10)
Chakra:
10/10  (10/10)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Mar 16 Fév - 12:01


× Une créature (rousse) dans la nuit


Uchiha's Clan


  " Parfois, la vie nous offre ce que nous désirons. Une journée sur le déclin, une chambre, un lit, une femme. Autant de signe potentiellement annonciateur d'une bonne soirée. Mais, parfois, la vie nous offre des surprises. Comme se retrouver sous le toit de le personne nous ayant assommé. C'est ainsi. C'est ce que l'on appel la vie. Et la vie aime jouer avec nous... Heureusement, parce que je suis joueur moi aussi ! "

Après avoir montré le meilleur aspect de ma personnalité, j'avais du attendre dans un silence gênant et mortuaire que mon vis-à-vis daigne enfin lever le voile sur son identité. Cependant, j'aurais préféré qu'elle ne le face pas. Uzumaki Naoko, tel était le nom de celle qui m'avait sauvé. Et agressé. Il ne fallait pas être un génie pour faire le lien entre la chevelure rousse flamboyante de ma déesse aux courbes sensuelles et le clan à la spiral. Et puis, un vrai sauveur n'aurait eu guère besoin de me violenté puisque je l'avais déjà été pas une furie à la tête dure. " Mais au parfum enivrant " pensais-je nonchalamment tout en regardant qu'un œil mauvais l'endroit d'où été sortie la voix -féminine- de ma "sauveuse".
Intérieurement, je me préparais à un second round. Instinctivement, je cherchais quelque chose afin de me protéger de cette garce -au grand cœur. Et, tout ce que j'avais à porté de main immédiate se trouvait être un oreiller, un drap et ... quelque chose de doux et soyeux sous l'oreiller.

Tandis que j'essayais de déterminer du bout des doigts quel pouvait bien être cette chose que je touchais, je vis l'ombre de cette femme bouger. Lentement, elle s'avançait en ma direction portant sur son visage les marques curieuses d'un sourire vengeur. Après tout, j'étais chez elle, dans son antre, elle ne pouvait qu'avoir le dessus sur moi dans cette situation. Alors, sans réfléchir, je me mis à reculer dans le coin du lit -qui se trouvait aussi être le coin de sa chambre- tout en emportant l'oreiller avec moi. Le positionnant à mes pieds tel un bouclier, je pus ainsi découvrir l'objet qui se trouvait sous cet oreiller. Il s'agissait d'une nuisette blanche et or aux de dentelle noir. Un vêtement -sexy- bien atypique pour dormir. Cependant, je n'eus guère le temps de m'attarder dessus. Ni le temps de faire quoi que ce soit d'autre. Face à moi, la rouquine c'était arrêté et m'expliquait -d'un regard noir- que je me trouvait chez elle et qu'à la moindre tentative de quoi que ce soit, son père interviendrait, "me défoncent la gueule à coup de Jutsu Uzumaki " pensais-je comme terminer sa phrase.

Puis, elle resta là, planté devant moi, les bras croisé en dessus de sa poitrine -la faisait ressortir plus encore- à me regarder sans faire un pas de plus. Finalement, j'étais peut-être pas tant que ça en position de danger. Je devais juste me méfier de son front. Elle ne restait qu'une fille. Une frêle jeune fille se cachant dans la maison de son père. Souriant pour moi même, je me mis à la regarder. Elle c'était remise à parler. Je n'osais plus bouger. Et ce n'était guère à cause de la tirade que la jeune Uzumaki sur son envie de faire la paix. Non. Loin de la même. J'avais eu, au contraire, l'idée de lui balancer l'oreiller à tête avant de tenter de lui mettre un coup de pied au niveau du ventre pour m'enfuir de cette maison. En réalité, si je ne bougeais plus c'était simplement parce que j'avais une terrible envie d'uriner. Et, même si l'idée de lui salir ses draps m'emplissait de joie, j'avais une dette envers. Ainsi, sans prévenir, je lui balança son oreiller -mon rempart- à la tête. Et, tout en me levant d'un bond, je lui dis:

" Commence par faire la paix avec cet oreiller "

Je me trouvais à présent à côté d'elle. A une vingtaine de centimètre de son visage. Je pouvais même sentir d'ici l'odeur que j'avais respiré quelques heures plutôt dans cette ruelle sombre. Une odeur agréable. Enivrante. Alors, sans doute sous le coup des phéromones, je m'entendis lui dire un petit " Merci " avant de m'éloigner d'elle en quête du saint trône ! Arrivé à hauteur de sa porte, et tout en l'ouvrant, je me mis à dire -d'une voix assez forte:

" Bon, ils sont où ces cabinets. Parce qu'après être resté au lit -en ta compagnie- pendant des heures, j'ai bien besoin d'une pause pipi moi. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tsukuyominosekai.superforum.fr/
Genin
Uzumaki Naoko
Messages : 43

Fiche Shinobi
Vie:
1/1  (1/1)
Chakra:
0/0  (0/0)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Mar 16 Fév - 18:19

   
ft. Izan & Naoko

   
Une créature rousse dans la nuit

   
   

   

   Maintenant qu'il s'était calmé et qu'il semblait plus raisonnable et malgré nos différents, j'étais certaine qu'il saurait prendre sur lui et faire la paix avec moi. Oui, j'étais persuadée que ça finirait de cette façon. C'était le sur-estimer cette fois. Je lui avais proposé une trêve tandis qu'il était coincé dans un coin de ma chambre, sur mon lit. On aurait dit un chat sauvage qui n'arrive pas à s'habituer à la présence d'une inconnue, c'en était presque mignon s'il n'était pas un aussi gros pervers. Et au lieu de me répondre par un oui ou un non, je n'eus le droit qu'à mon propre coussin dans la tête. Celle-là, j'avoue que je ne l'avais pas vu venir. Bien sûr, ça ne fait pas mal, mais j'étais stupéfaite sous le coup. Je l'entendis passer à côté de moi et me remercier malgré tout, preuve qu'il n'était pas si ingrat que ça et que je n'étais pas si mauvaise que ça.

Je pensais qu'il comptait s'enfuir étant donné qu'il ne m'avait pas sauté dessus et j'étais un peu déçue de ne pas avoir son nom, mais il s'arrêta en fait au niveau de ma porte. Tandis que je retirais le coussin de mon visage, je le regardais avec un air presque désabusé. Il se moquait de moi ou est-ce qu'il était vraiment sérieux là ? Il se foutait complètement des autres, il ne pensait visiblement qu'à lui ou presque. Enfin, malgré cette situation anormale, je n'ai pas pu me retenir d'éclater de rire. C'était la goutte de trop. Je rigolais pendant quelques minutes, ne pouvant m'arrêter quand bien même j'essayais avant de finalement réussir à sortir quelques mots.

- C'est... C'est la deuxième porte... A droite !

Je reprenais mon souffle difficilement, lâchant quelques rires de temps en temps tandis que je me calmais. Alors lui, c'était vraiment un cas à part, on pouvait le dire. Tandis que je sortais de ma chambre pour voir s'il prenait le bon chemin, mon père vint à ma rencontre avec un regard curieux. Évidemment, il avait entendu tout ce boucan et il ne cherchait qu'à comprendre ce qu'il passait. Je me contentais de secouer la tête en guise de réponse et il partit dans une autre pièce en soupirant. Comment lui expliquer tout ça ? C'était impossible, tout bonnement parce que lui comme moi étions aussi imprévisibles et anormaux.

Pendant qu'il se soulageait la vessie, je reposais mon coussin sur mon lit, prenant soin de cacher ma nuisette qui l'avait apparemment intrigué. Je voulais vraiment savoir qui était ce garçon maintenant. Je m'approchais des toilettes, m'appuyant sur le mur à côté la porte de cette petite pièce. Je n'avais aucune envie de mater, juste de discuter. D'en apprendre plus sur lui. Et peut-être de le virer de chez moi, parce qu'il fallait bien qu'il s'en aille à un moment ou un autre. De toute façon, je finirais par le revoir, j'en étais certaine.

- Tu es un Uchiha, pas vrai ? Ça expliquerait pourquoi on était si près de leurs habitations. Je dois dire que pour un Uchiha, tu es plutôt original. Toi au moins, tu n'as pas l'air si prétentieux que ça, tu ne regardes pas les gens de haut. Par contre, t'es un pervers, mais il fallait bien un défaut pour compenser... Bon, écoute, c'était bien sympa tout ça, enfin pas vraiment en fait, mais maintenant va falloir que tu rentres chez toi. Tes proches doivent s'inquiéter.

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aspirant Genin
Uchiha Izan
Niveau : Shito No Gakure Messages : 38

Fiche Shinobi
Vie:
10/10  (10/10)
Chakra:
10/10  (10/10)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Mer 17 Fév - 21:25


× Une créature (rousse) dans la nuit


Uchiha's Clan


  « Femme qui rit, à moitié dans ton lit » sauf que, jusqu'à présent, cela avait été plutôt l'inverse. C'était moi qui avait été dans son lit, mais seul. Cela faisait-il de moi un garçon facile ? Cela n'avait guère d'importance pour le moment. Elle riait. Je ne savais pas exactement pourquoi, mais elle riait. Ma phrase, qui n'avait été là que pour faire venir son père, avait déclenché chez elle un fou rire incontrôlable. Un fou rire qui aurait pu être communicatif si je ne me m'étais pas pincé l'intérieur de la joue avec mes dents. " Je rigole, je me pisse -littéralement- dessus " avais-je pensé. Alors, je m'étais abstenu de rire. Et s'abstenir de rire lorsque l'on en a envie, c'est dur. Cependant, j'avais tenu bon. Aucun rire, à peine un sourire mais surtout, un caleçon encore propre !

Lorsqu'elle eu la possibilité de m'informer de l'emplacement de ses toilettes, je me mis à accélérer le pas. Sans prêter attention à ce qui m'entourais, je me précipita sur la poignée de la porte des toilettes avant de la refermer, à la clé. " On est jamais trop prudent, surtout en territoire inconnu " pensais-je.

Et, tandis que j'entendais des pas lourds se rapprocher de ma position, j'inspectais quelques peu l'endroit. Ou, plus exactement, j'examinais quelle nouvelle bêtise je pouvais expérimenter dans cette pièce. Cependant, au vu de l'endroit dont il s'agissait et du peu de mobilier mis à disposition, je n'avais que peu de choix. En réalité, je me retrouvais face à une sorte de dilemme. Devais-je utiliser l'endroit approprié pour effectuer mes besoins ou devais-je innover et utiliser leur lavabo. Après tout, il n'y avais que ça dans cette pièce. Cependant, mon envie d'uriner était tellement forte que je du me résoudre à utiliser leur siège d'aisance.

Soudain, alors que je me trouvais en pleine communion avec mon moi intérieur, j'entendis la voix féminine de celle qui c'était présenté comme étant Naoko. Elle cherchait, plus ou moins subtilement, à connaître mon identité. Et à me chasser de chez elle. " En même temps, qui serait assez fou pour me garder, volontairement, plus d'une demi-journée chez soit " pensais-je en levant les yeux au ciel.

" Je n'ai pas envie d'être une vulgaire copie -de copie de copie de copie. Je veux seulement être moi. Je veux pas être spécial, seulement original. commençais-je par lui dire, adosser contre la porte fermée des cabinets. Elle ne devait pas comprendre ce que je voulais ainsi dire mais, dans tête tout était clair. Je voulais pas être un pourri comme la plus part des Uchiha que j'avais cotoyé. Puis, avant de sombre dans la mélancolie et la nostalgie de mes sombres journées adolescentes, je poursuivis: " Et je ne suis pas un pervers... Je suis plus que cela. Je suis le roi dans le genre. Et ce n'est pas un défaut, c'est ... ma raison d'être ! ". Un sourire en coin naquis alors sur mon visage. Un sourire qu'elle ne pouvait voir puisqu'elle se trouvait au delà du mur. " Quand à savoir si quelqu'un m'attend, je ne te répondrais que si tu acceptes de faire un tour avec moi, ce soir ! " Cela sonnait comme un rencard mais ce n'en était pas un. Il s'agissait plus tour. " TOUTE FAÇON JE SORTIRAIS PAS !!! commençais-je à crier à travers la porte, le sourire aux lèvres. " Viens me chercher, rouquine !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tsukuyominosekai.superforum.fr/
Genin
Uzumaki Naoko
Messages : 43

Fiche Shinobi
Vie:
1/1  (1/1)
Chakra:
0/0  (0/0)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Jeu 18 Fév - 13:36

   
ft. Izan & Naoko

   
Une créature rousse dans la nuit

   
   

   

   Je comprenais ce qu'il voulait dire. A quoi bon vouloir ressembler aux autres ? Je le comprenais pour le vivre moi-même. J'étais différente de la plupart des filles, on m'embêtait souvent avec ça, mais au final j'en avais fait ma force. Oui, je le comprenais et ça me permettait de l'apprécier un peu plus. Peut-être que ce n'était pas un si mauvais gars au final, nous avions juste eu une rencontre plutôt étrange. Je ne pus m'empêcher de pouffer à nouveau lorsqu'il vanta sa perversité. C'était bien le premier qui l'assumait autant. Le roi dans ce domaine hein ? Je crois que je ne pouvais pas lui donner tort, c'était le plus insistant et doué que j'avais rencontré jusque là dans ce domaine. Il était au moins doué ailleurs, il arrivait à me faire rire et à m'amuser. Finalement, les défauts ne sont pas une mauvaise chose à chaque fois. On peut les transformer en qualité.

Je fus étonnée de sa proposition. Alors comme ça il voulait encore passer du temps avec moi alors même que je l'avais frappé ? Bon, il avait sa part de fautes dans cette histoire aussi, peut-être qu'au final il voulait faire la paix comme moi. En soit, ça n'avait pas été une question, mais le fait qu'il me propose ça éveilla ma curiosité. Je voulais savoir maintenant s'il était attendu ou non, s'il était seul ou pas. Enfin, s'il vivait chez les Uchiha, il devait obligatoirement avoir de la famille. Je fus plus surprise encore cependant de son changement d'attitude soudain. J'étirais un sourire, amusée. Ce garçon aimait jouer, il avait trouvé la bonne personne.

- Tu comptes vraiment passer ta vie dans mes toilettes ? On ne peut pas dire que ce soit la meilleure des ambitions...

Le faire sortir de là était simple. Soit je défonçais la porte et je prenais le risque de me faire gronder par mon père, soit j'utilisais l'option la plus simple. Ainsi, je m'éloignais pour aller fouiller dans un placard du salon sous le regard interrogateur de mon père. Je finis par trouver cet outil que je cherchais et je revins face au toilette, enfonçant l'outil dans la serrure de la porte pour la déverrouiller de force. Une fois fait, je m'empressais d'ouvrir la porte avant qu'il ne la refermer à clé. J'espérais surtout qu'il n'était pas à poil en train de pisser. Il n'était pas nu, mais adossé contre la porte. Du moins, il l'était lorsque j'ai ouvert la porte et je m'empressais de rétorquer à nouveau avant de voir s'il tomberait par terre ou non ou s'il me tomberait dessus ou non.

- Allons-y pour cette balade !

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aspirant Genin
Uchiha Izan
Niveau : Shito No Gakure Messages : 38

Fiche Shinobi
Vie:
10/10  (10/10)
Chakra:
10/10  (10/10)
Fiche Technique:
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   Jeu 18 Fév - 22:05


× Une créature (rousse) dans la nuit


Uchiha's Clan


  Adossé à la porte, j'attendais sagement la réponse de Naoko. Je lui avais proposé de passé du temps avec moi afin de pouvoir discuter avec elle. Je voulais simple la connaître un peu plus. Après tout, le fait qu'elle met secourut après m'avoir battu me faisait m'intéerroger sur le genre de personne qu'elle était. Et, bien que cela sonne comme un rencard, ce n'en était pas un. Je voulais également profiter de l’opportunité qui me serait offerte de me venger. de ce coup de boule qui m'avait fait m'évanouir. Bien entendu, rien de vraiment méchant, puisque j'y étais pour beaucoup dans cet affrontement. Seulement, je ne supportais pas l'idée d'avoir perdu -contre une fille qui plus est.

C'est alors qu'elle commença à me répondre. Elle semblait avoir de la répartit. Evidemment, j'en avais également mais je voulais voir ce qu'elle comptait faire pour me déloger des toilettes. Elles n'avaient que peu de solution. Elle pouvait appeler son père à la rescousses, cependant elle semblait assez indépendante pour trouver une solution par elle-même. Il ne lui restait donc plus que deux options. Défoncer la porte ou la forcer. Evidemment, je m'imaginais très bien cette folle dingue débouler dans la pièce après avoir exploser la porte à coup de pied. Néanmoins, je doutais que son père apprécie la manœuvre. Ainsi, elle ne pouvait qu'essayer de forcer le verrou de la porte. Ce qu'elle fit. Avec je-ne-sais-quel outil, elle avait réussi à déverrouiller le loquet de la porte et, malgré mon poids adossé contre la porte, elle réussi à ouvrir suffisamment la porte pour pouvoir pénétrer à l'intérieur de ses propres toilettes. Nous étions donc tout deux dans ses toilettes. " Romantique n'est-ce pas ? "

" Après ta chambre, les toilettes. Finalement, c'est toi la plus perverse ! " dis-je en lui souriant. Puis, tout en ouvrant la porte des toilettes afin de pouvoir en sortir, j'ajouta : " Direction les Visages des HoKages, de là-haut, on pourra observer les étoiles. " " Franchement, ça sonne de plus en plus comme un rencard là, non ? Et, elle continu de me suivre ? Elle doit être dingue ! " pensais-je en me retournant vers Naoko tout en me dirigeant vers la porte d'entrée. Prenant mes chaussures d'extérieur -elle m'avait déchaussé, la dingue- et rangeant les chaussons d'intérieur, je pris la porte afin que nous puisons nous rendre à l'extérieur. Cependant, une question me trottait dans la tête:

" Avant que l'on ne commence à se diriger vers la Montage des Kage, que dirais-tu de manger un morceau. Je commence à avoir faim et comme te regarder ne me nourris pas, j'aimerais que l'on face un détour par un petit restaurant. Qu'en penses-tu ? " Cela faisait définitivement rencard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tsukuyominosekai.superforum.fr/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une créature rousse dans la nuit   
Revenir en haut Aller en bas
 

Une créature rousse dans la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Danse avec les Loups] Un Hurlement dans la Nuit...
» Hurlements dans la nuit
» refuge tete rousse dans les alpes
» Les muses de la nuit [a effacer s'il vous plait ]
» Lumières orange pendant la nuit !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boruto : Tsukuyomi No Sekai :: RP :: SHITO :: Centre-Ville-